Sarklown et les comiques

Publié le par Bernard Bonnejean


Ou comment gérer un paradoxe quand on est président

Le problème avec les comiques involontaires est qu'ils se prennent au sérieux. Sinon, ils ne seraient ni comiques ni involontaires. La preuve, Sarko que nos frères belges appellent "le clown", ne cesse de clamer à la face des peuples de l'univers qu'il se veut volontaire et que ça va enfin devenir sérieux. Et c'est ça, justement, qui le rend si drôle. Et si méfiant à l'égard des comiques professionnels, obligés, eux, de travailler pour obtenir le même résultat.

Dans le collimateur des "hommes de pouvoir", selon la formule consacrée, de plus en plus obsolète à mesure que le citoyen moyen voit tout dégringoler autour de lui, il en est trois qui, à l'heure actuelle, peuvent envisager la fonction de "pigiste" ou d'"intermittents du spectacle" avec une angoisse d'autant plus raisonnée que leur talent est reconnu par les professionnels de la profession. Il s'agit de Daniel Mermet, de Stéphane Guillon et de Didier Porte.

Permettez-moi de garder le premier larron pour plus tard, en espérant qu'on le laissera encore un peu à l'antenne.

Plutôt que de faire une analyse fastidieuse du comique de Guillon et de Porte, j'ai préféré choisir quatre papiers composés sur des personnalités, à raison de deux exempla chacun, le tout agrémenté de critiques envoyées à la rédaction de France Inter, publiées par l'auteur de Porte-Flingue, Ramsay, juin 2008 :



Quand j'entends la chronique de Didier Porte, je repense aux années d'après guerre quand nos camarades du P.C. avaient les mêmes façons de tout critiquer sans beaucoup de discernement, en utilisant la moindre rumeur pour discréditer leurs adversaires. Je pense que les parents de Didier Porte étaient dans le parti à l'époque.

Didier


M. Porte est de retour malgré ses propos injurieux et vulgaires ainsi que ses idées fixes ! Voulez-vous lui proposer de chercher un autre sujet que le Président Sarkozy et sa femme Carla !!

Je suis un auditeur de très longue date de France Inter j'aime beaucoup les plaisanteries mais je trouve qu'il y a des limites à tout. Merci de lire ce message.

 

Lucien

 

A l'aimable attention de M. Stéphane Bern.

Votre émission est certes un espace de liberté totale. Vous êtes cependant responsable du choix de vos "humoristes", et de ce qu'ils disent... Lorsque vous pouvez être indirectement concerné ! Je ne reviendrai pas sur le pire d'entre eux, Didier Porte, dont certains excès auraient depuis longtemps dû vous amener à vous en séparer ! (Je pense à l'odieuse moquerie sur Guy Moquet, en particulier, IMPARDONNABLE...)

Mais, après tout, c'est un Coco aux accents Staliniens dans une émission où l'humour tourne à 90 % à tourner en dérision souvent facile et minable, Sarkozy, son gouvernement, la droite en général, le tout parfois teinté de "morale" (!?).

 

Gérard

 


 

Mais quel gros tas de merde ce Porte ! Heureusement qu'il trouve un service public et des contribuables pour subvenir à ses besoins (scatologiques). Heureusement que l'on finance ses pseudo-spectacles qui ont du mal à rassembler 150 paumés. C'est quand que l'humour avec un grand H revient à l'antenne ! Vous qui aimez la transparence, on peut savoir combien les contribuables payent pour supporter Porte ?

 

Chantal

 

Fidèle auditeur de france inter et du fou du roi, émission bien animée par Stéphane Bern (bravo), je ne supporte plus la chro­nique de Didier Porte que je trouve archi nulle. Cet individu n'a aucun respect et est méchant de surcroît avec les invités. Il n'a aucun talent il se croit génial mais il ne fait rire que lui, et pro­voque quelques rires forcés du public et de Stéphane (cà se sent). Alors quand Stephane va-t-il le sortir de son émission ? A part ça continuez. 

René

 

J'écoute cette émission depuis son début où c'était un plaisir parce que fort intéressante ! Mais de jours en jours, elle s'est dégradé et Monsieur Bern, que je croyais au-dessus du lot de tous les rigolos que l'on peut entendre à la radio me déçoit de plus en plus !!! Il se complait à ricaner "bêtement" aux critiques permanentes du gouvernement et de son président ! Si c'est la seule façon de faire une émission, c'est lamentable!!!!! idem pour dénoncer la misère du monde !!! Ce cher Monsieur, combien de sans-logis loge-t-il chez lui ainsi que son compère Didier Porte !!! Moi aussi, je peux défiler etc... pour avoir bonne conscience et ensuite NE RIEN FAIRE !!! Il y a pourtant tant de choses intéres­santes à passer à la radio !

 

Marie

 


 

Monsieur Bern,

Je ne peux plus supporter le venin et la haine du critique Didier Porte ! Ce pisse la Haine gaucho est vraiment insupportable. C'est radio gaucho on le sait mais là çà devient limite. Et vous celà semble vous amuser ? Ce connard de Didier Porte vous est il imposer par la direction ? Il est quoi et qui ce mec, un acteur raté, un journaliste raté, un rien raté, le néant avec une langue de pute ? C'est si facile comme ces critiques de cinéma, de théatre, littéraires ou de restaurant qui ne sont en fait que des ratés et qui par votre faute ou avec votre aide deviennent des faux, des doublures, des minables audibles avec l’argent du service publique sur une radio. Honte a France inter et MERDE a ce Con de Didier Porte ! Au chiotre les gauchos de sa race ! Vive Sarkosy !

 

Léo

 

Un commentaire, très court, juste pour dire que j’ai respecté la volonté de Didier Porte qui a décidé de conserver « toutes les fottes d’aurtografe dorijine ». Ce qui m’incite à croire que les fonctionnaires des Kommandanturs, chargés  d'éplucher le courrier de bons citoyens français, ont dû rentrer chez eux avec une orthographe déplorable.Vous vous rendez compte : quatre ans à lire des bavasseries pareilles !!! Vous allez voir, Besson, dans quelques mois... Je vous parie qu'il aura perdu le peu de kultur qui lui reste. 

 

Bernard Bonnejean

 

 


 

 

 

DERNIERE NOUVELLE

 

Monsieur Bashung est mort. Au moment où j'écris, le samedi à 20 heures, la 3 vient de l'apprendre : Alain Bashung, l'un des seuls à avoir écrit sur Momo, ou Maumau, à savoir Mauricelle, a été terrassé par le dragon des grottes de Rocamadour. Salut et merci Bashung !

 

 


 


Publié dans humour dangereux

Commenter cet article

YannBBlues 16/03/2009 00:03

Bonsoir Bernard...
Le problème avec Sarko;c'est qu'à force de nous faire "rire",il risque de mal finir...d'ailleurs le peuple rit de moins en moins...Je suis d'ailleurs étonné de voir ces fameux "égratigneurs médiatiques" non censurés;il est reconnu que "gniafron" et sa "guignol académie" ont un sens assez modéré de la moquerie à leurs égards...
Quand à Alain Bashung,je suis très triste par sa disparition...un très grand Monsieur qui rejoint les étoiles et qui nous laisse une belle oeuvre...
bonne soirée et bon début de semaine.
Yann

Bernard Bonnejean 16/03/2009 00:08


Bonsoir Yann,

C'est chouette, ta fidélité !

Moi, Sarko ne m'a JAMAIS fait rire. J'en ai même une peur bleue. En revanche, comme tous les politicards dans son genre, il fera tout pour étouffer ses adversaires, à commencer par les plus aimés :
les humoristes.

Je te souhaite aussi une bonne soirée et une bonne semaine.

Bernard