Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Gift of a poem by Marie Cholette

Publié le par Bernard Bonnejean

 


 

 

LUMEN SHE-WINGED


On that day what rejoices light lifting up
 above its head white birch

                                                       pin 

maple
 

                fir and
 

                                              alder trees
 
on that day what solar craters are laughing
out loud
and vocal in the universe
 

pin

                           siskins

                                                     
whistle you


tarin.des.pins.caed.1g.jpg

my beloved 



          the black-capped chickadees

                           land in your palm

 Black-capped-chicadee.jpg


some seeds

are waiting to fill their hunger
                                        

                           shouldered blackbirds

                                              give to you a

                                                                               wink 


        Yellow-shouldered-blackbird-perched.jpg             
                                  

                                                      warblers
                         salute you shaking of the tail
 

Warblers_011.jpg 
                                   goldfinches
     began the canvas of your clothes
                        
                   avecque a palette at their fingertips
                     shades of yellow in black and white
 
        wind in your passage loses its direction and blows
                                                so see you on all sides
            not knowing where to turn now that you're near
 


Goldfinch.jpg

foreshores of l’Isle-aux-Coudres 


a couple
 of Lapland longspurs

   left toundra playing 

 

Lapland-Longspur---01.jpg 

    

to you 



at high flights with their wings

 male placed on his head a black cap which appealed
 to Beauty and

                                    the heron
 posed on crest of a rock take flight

he rows all over extent of its wings to pick you up
aboard

                      the crested grebes
put red collar to capture
your attention snap it up then 
 

Great_Crested_Grebes.jpg


they dive

 

 

     

reappear very near you
pose their breasts against your chest

accompanied
by the musical instruments

of their parade their raucous cackles
so sound and jerky

you have already surrounded by a nest space and river
where youll be good


                                                            to dive


                        like a

                                            
contemporary 

                                                              Siren


siren03.jpg 

 

my love

 

Hermaphrodite.jpg



I’ll become a
half-woman half-man half-fish for their

earthen and wateren kingdom

their bodily and sensory kingdom
know them better
 in domesticating differences


I’ll metamorphose
                                                           into a woman-lioness 
                                                           into a woman-horse 
                                                            into a woman-bee 
                                                            into a woman-universe 
into a man-rhinoceros and a woman-ant

from                            infinitely great

to infinitely
little

as I can dilate the membranes of the moment
that day what
rejoices light lasts 

very             long             time 

and amongst
 a band of Harlequins Ducks
which wear such a Commedia dell’Arte character 
their colours 
my white red and black dress
I’ll wear and the same one

 Harlequins-Ducks.JPG 
 

 

I’ll clothe you 


they will have a deep neckline and then to drive
sadness times away


we’ll ride

both on the stage of ourselves



and the entire hall
to all the time



guffawing

 

Isle-aux-Coudres.jpg 

 

 

 

© Marie Cholette, a poetess from Quebec, April 21, 2012

   Bernard Bonnejean translator (d'après le texte original en français)

Publié dans poésie

Partager cet article

Repost 0

Don d'un poème de Marie Cholette

Publié le par Bernard Bonnejean

 

 

 

 

 

LUMEN D’AILE


En cette journée où la lumière exulte soulevant 
         au-dessus de sa tête les bouleaux blancs

                                                           les pins 
les érables

                                  les sapins et

                                                       les aulnes 
en cette journée où les cratères solaires rient
aux éclats et se font entendre de tout l’univers 

les tarins

                           des pins

                                                     te sifflent 


Tarin-des-pins.jpg
Tarin-des-pins

amour de ma vie 



les mésanges à tête noire

                           atterrissent dans ta paume 

 

des graines
y attendent de combler leur appétit 
                                        

                            les carouges à épaulette

                                              te font de l’

                                                                        œil 


             carouge.jpg        
                                  

                                  les parulines

      te saluent en hochant de la queue
 
                              les chardonnerets

ont entrepris la toile de tes vêtements 
          avecque la palette à leur portée 
                 des nuances de jaune de noir et de blanc
le vent à ton passage en perd ses directions et souffle 
                                               de manière à te voir de tous côtés 
    ne sachant où donner de la tête maintenant que tu es à proximité 

 

paruline.a.ailes.dorees.mila.1g.jpg
des battures de l’Isle-aux-Coudres 

un couple de bruants lapons

   a quitté la toundra et joue 

 

 

bruant.lapon.jogo.0g.jpgo   

pour toi 



à haut vol de leurs ailes 

le mâle a posé sur sa tête une calotte noire qui a plu 
à la belle et

                                                                        le héron 
posé sur l’étoc d’un rocher prend son envol 
il rame de toute l’envergure de ses ailes pour te prendre 
à son bord
                                                        les grèbes huppés

ont mis leur collerette rousse pour capter 
ton attention la happer puis


ils                         plongent

 


 

grebes.jpgo     

réapparaissent tout près de toi 
posent contre tes seins leur poitrine

accompagnée 
de l’instrument 
de musique de leur parade leurs caquètements rauques 
et saccadés si sonores 
t’ont déjà entourée d’un nid spatial et fluvial

                                                         où il te sera bon 

de plonger


                        comme une sirène 

                                                       contemporaine

 

 

mon amour 

 

laurentides21.jpg

je me transformerai en

moitié-femme-homme et en moitié-poisson pour leur royaume 
d’eaux et de terre
leur royaume corporel et sensitif 
mieux les connaître en l’apprivoisement des différences


je me métamorphoserai 
                                                           en femme-lionne 
                                                           en femme-cheval 
                                                            en homme-abeille 
                                                            en femme-univers 
en homme-rhinocéros et en femme-fourmi

passant de l’infiniment grand 

à l’infiniment 
petit

comme je sais dilater les membranes de l’instant
cette journée où la lumière exulte durera 

très                                        longtemps 

et parmi une bande d’arlequins plongeurs 
qui arborent tel un personnage de la commedia dell’arte 
leurs couleurs 
ma robe blanche rouge et noire 
je porterai et d’une semblable

Arlequin-plongeur.jpg 

 

te vêtirai 


elles auront un profond décolleté puis pour chasser 
les temps de tristesse


nous monterons 
toutes deux sur la scène de nous-mêmes 


et la salle tout entière 
à tout bout de champ 


nous esclaffer


Isle-aux-coudres.jpg 

 

 

© Marie Cholette, poète québecoise  

Publié dans poésie en image

Partager cet article

Repost 0

Les frites interdites à la consommation

Publié le par Bernard Bonnejean

 

si Nicolas Sarkozy est réélu.


On savait déjà que le président français ne buvait jamais d'alcool, même si on l'a pris une seule fois en flagrant délit d'entorse au régime. Mais le déficit de la Sécurité Sociale est tel que la France va devoir se discipliner contre le risque de maladies cardiovasculaires. Monsieur Sarkozy a donc décidé, après avoir taxé les sirops et sodas, interdit les distributeurs automatiques de sucreries dans les écoles, collèges et lycées, de frapper un grand coup contre nos habitudes alimentaires « aussi dangereuses pour notre santé que nocives pour l'avenir de notre pays », aurait-il déclaré lors d'une réception privée. 

Voici un article que j'ai trouvé dans Ouest-France d'hier et que je m'empresse de vous communiquer. 

presse_ouest_france_1.jpg

Les Français sont trop gros


Selon une étude réalisée par  MONA LISA(MOnitoring NAtionaL du rISque Artériel), la moitié des Françaises et deux tiers des Français sont en situation de surpoids, un facteur de risque aggravant, notamment pour les sujets âgés de 35 à 74 ans. Deux-tiers des hommes et la moitié des femmes âgés de 35 à 74 ans en France sont en surpoids ou obèses, selon les premiers résultats de cette étude MONA LISA menée dans 3 régions françaises : le Bas-Rhin, la Haute-Garonne et la Communauté urbaine de Lille sur près de 4 800 personnes.

Pyramide.jpg 

Or il appert, avec une certitude absolue, selon l’Institut Pasteur de Lille, l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, l’Inserm de Toulouse avec le soutien de Pfizer que le pourcentage d'obèses est beaucoup plus élevé chez les frontaliers de la Belgique que dans le sud-est. Ces disparités géographiques s'avèrent indubitables au regard des chiffres annoncés par les spécialistes : 62% d'obèses à Toulouse contre 88% à Lille chez les hommes et 42% contre 54% chez les femmes. 

 

Le tabagisme présente certes un risque cardiovasculaire majeur. Il n’en reste pas moins que l’analyse de la proportion de fumeurs, décennie par décennie, fait apparaître un phénomène nouveau : à un âge avancé, le tabagisme féminin décroît rapidement, avec une proportion évaluée à 9% entre 55 et 64 ans et 3% entre 65 et 74 ans ce qui contraint les scientifiques à orienter leurs recherches un peu différemment. 


dyn002_original_640_435_pjpeg_2597637_b7fc0f403e91812e51c2e.jpg

 

 

Plus jamais ça ! 

 


Si l’origine des maladies cardiovasculaires n’est pas uniquement dans les facteurs connus de risque, le professeur Paul Casinier a proposé le résultat de ses observations à Xavier Bertrand, ministre du Travail de l’Emploi en charge de la Santé  :
 

« Mon équipe et moi-même tenons à mettre en garde contre la consommation excessive de frites dans l’alimentation des départements du nord de la France. Sans compter la graisse absorbée, le danger provient d’une substance dangereuse pour l’organisme : l’acrylamide, un poison qui se forme à haute température à partir de substances riches en sucres. Or, l’amidon, composé principal contenu dans le tubercule de la pomme de terre, est un sucre à partir duquel l’acrymalide se forme lors d’une cuisson « sèche » (fritures, cuissons au four, rôtissage). Donc, ajoutés aux risques cardiovasculaires, les frites sont cancérigènes et neurotoxiques ».


L’actuelle présidence de la République, alertée, aurait donc décidé d’interdire la consommation de frites en restauration publique, notamment dans les cantines, après les élections. Si rien n’a filtré de cette décision courageuse, c’est que la bonne marche de la campagne électorale menaçait de s’en trouver contrariée. Cependant, Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé « piégée par la presse », prétend-elle, aurait été victime d’une indiscrétion.  

À
noter que Gilles Bernheim, le Grand rabbin de France, et  Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris se sont trouvés d’accord sur cette mesure arguant que les frites accompagnent souvent, dans les milieux défavorisés, des viandes impures, voire non cascher ou non halal. Quant au cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris, il considère que ce serait une excellente mesure pour obliger les fidèles de France à revenir au sens de l’effort et de la pénitence.


1041549616_small.jpg

 

L'idéal à atteindre à force de discipline et de maîtrise de soi ! 

 


 En revanche, la gauche s’oppose à une telle mesure, « coercitive et xénophobe », selon les propres termes du représentant de la Ligue de l’Enseignement. Vincent Peillon déclare en substance que « les intentions de Sarkozy manquent encore une fois de clarté ». Selon lui, cette campagne contre les frites, risque d’être une pomme de discorde avec un « pays frère » qui « recèle en son sein les prémisses futurs d’une Europe élargie à ses membres les plus défavorisés ».

Fritten.jpg 

 

N'oubliez jamais : on creuse sa tombe avec ses dents !!!

 

 

Gageons qu’une fois de plus cette controverse sanitaire et sociétale va déboucher sur le terrain de la polémique politicienne.

 

© Annick Thusse, pour le quotidien Ouest-France



Permettez-moi de rester en retrait et de ne pas commenter.


Bon dimanche des Rameaux et à bientôt,

 

Bernard Bonnejean

Publié dans vie en société

Partager cet article

Repost 0