Bien chers amis,

Publié le par Bernard Bonnejean

Bien chers amis,

Bien chers amis,

Il est des circonstances où l’on aimerait pouvoir s’exprimer en un langage nouveau. Depuis ce matin vers 9 heures, Momo est octogénaire. L’impression personnelle est assez nuancée. Un petit pincement quand même d’avoir quitté si vite les unités de la dizaine de 7. Il faudra s’habituer. Quoi qu’il arrive, il n’y a que 10 années prévues pour ça.

Parmi les notations positives, la présence de vos cartes, de vos vœux et de vous-mêmes tient une place considérable. Quelles grandes âmes vous avez ! Je le savais, du reste, sinon vous ne seriez plus là pour me permettre d’en juger.

Un mot pour Stéphanie et pour Saran, ses deux aides l’une au quotidien, l’autre pendant les week-ends. Sans vous deux la fête aurait eu une allure de commémoration pitoyable. Un grand merci !

Demain, je rentre à Laval. Sans vos cartes et peut-être sans vos adresses. Elles resteront ici, bien gardées. Je ne veux faire de mal à personne. Un oubli fâcheux y suffirait. Je m’abstiendrai donc de répondre à la place de Momo autrement que collectivement.

Un immense merci, donc. Mauricette et moi vous embrassons très fort

Mauricette et Bernard

Photo : en réalité, Stéphanie nous a acheté un délicieux gâteau aux fraises !!!

Commenter cet article