Odi

Publié le par Bernard Bonnejean

 

 

 

Psaume 118

 

http://blog.rc.free.fr/blog_couvertures/persecutions%20antichretiennes%20dans%20le%20monde%20-%20rapport%202005.jpg

 

I Aleph

 

Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !

Heureux ceux qui gardent Ses exigences
ils Le cherchent de tout cœur !

Jamais ils ne commettent d'injustice
ils marchent dans Ses voies

Toi, Tu promulgues des préceptes
à observer entièrement

Puissent mes voies s'affermir
à observer Tes commandements !

Ainsi je ne serai pas humilié
quand je contemple Tes volontés

D'un cœur droit, je pourrai Te rendre grâce
instruit de Tes justes décisions

Tes commandements, je les observe
Ne m'abandonne pas entièrement !

+

 

II Beth

Comment, jeune, garder pur son chemin .
en observant Ta Parole !

De tout mon cœur je Te cherche
Garde-moi de fuir Tes volontés

Dans mon cœur je conserve Tes promesses
pour ne pas faillir envers Toi

Toi, Seigneur, Tu es béni
Apprends-moi Tes commandements.

Je fais repasser sur mes lèvres
chaque décision de Ta bouche

Je trouve dans la voie de Tes exigences
plus de joie que dans toutes les richesses

Je veux méditer sur Tes préceptes
et contempler Tes voies

Je trouve en Tes commandements mon plaisir
je n'oublie pas Ta Parole.

+

 

III   Ghimel

Sois bon pour Ton serviteur, et je vivrai
j'observerai Ta Parole

Ouvre mes yeux
que je contemple les merveilles de Ta Loi

Je suis un étranger sur la terre
Ne me cache pas Tes volontés

Mon âme a brûlé de désir
en tout temps pour Tes décisions

Tu menaces les orgueilleux, les maudits
ceux qui fuient Tes volontés

Epargne-moi l'insulte et le mépris
je garde Tes exigences

Lorsque des grands accusent Ton serviteur
je médite sur Tes ordres

Je trouve mon plaisir en Tes exigences
ce sont elles qui me conseillent

+

 

IV   Daleth

 

Mon âme est collée à la poussière
fais-moi vivre selon Ta Parole

J'énumère mes voies : Tu me réponds
Apprends-moi Tes commandements

Montre-moi la Voie de Tes préceptes
que je médite sur Tes merveilles

La tristesse m'arrache des larmes
Relève-moi selon Ta Parole

Détourne-moi de la voie du mensonge
Fais-moi la grâce de Ta Loi

J'ai choisi la voie de la fidélité
je m'ajuste à Tes décisions

Je me tiens collé à Tes exigences
Seigneur, garde-moi d'être humilié

Je cours dans la voie de Tes volontés
car Tu mets au large mon cœur

+

 

Verset 41 : "Que ta miséricorde vienne sur moi, Seigneur, et ton salut, selon ta parole,"

Le Seigneur a dit qu'il n'abandonnerait pas ceux qui viennent à lui, c'est pourquoi le prophète se tourne vers Dieu avec la prière suivante : "Sauve-moi selon ta grande miséricorde !" La force de conviction et la certitude inébranlable en la miséricorde de Dieu ont leur fondement seulement dans la parole de Dieu. Et s'il est nécessaire d'en appeler à l'espérance, il suffit alors de relire la parole de Dieu, avec la ferme résolution d'y obéir.

Verset 42 : "et je pourrai répondre à ceux qui m'insultent car j'ai espéré en tes paroles."

L'espérance enseignera ce qu'il convient de répondre à ceux qui font des reproches. Cependant l'expérience véritable de la miséricorde de Dieu et de son Salut sera une raison ferme et une justification pour l'espérance. C'est ce qui a donné aux martyrs la force d'endurer leurs souffrances.

Verset 43 : "Et n'enlève pas entièrement de ma bouche la parole de vérité, car j'ai mis toute mon espérance en tes jugements."

Le péché éloigne la parole de Dieu, car il est honteux de proclamer des paroles de vérité qui ne soient pas justifiées par des actions, ou la foi en la providence de Dieu.

Verset 44 : "Et je garderai toujours ta loi, éternellement et dans les siècles des siècles."

Ayant vécu ce qui a été mentionné, le croyant décide de garder la loi divine, là est la condition requise pour que l'espérance naisse. Pourtant qui est sans péché ? Peu importe combien de fois l'on chute, il faut se relever, purifier sa conscience par la repentance et se résoudre à nouveau à garder la loi.

"Verset 45 : "J'ai marché au large, car j'ai recherché tes commandements.

Le large est le résultat direct de la loyauté envers les commandements de Dieu. La passion enchaîne, empêchant la piété. Celui qui s'est consacré à Dieu n'est entravé par rien, même dans l'affliction, le témoignage de sa conscience le convainc de sa loyauté envers Dieu et dilate son cœur.

Verset 46 : "Je parlerai de tes témoignages devant les rois, et je n'éprouverais pas de honte."

Le témoignage de la vérité est la conséquence directe de la loyauté envers la loi et de la garde des commandements. Les paroles peuvent aussi s'appliquer au témoignage des martyrs et à l'audace de ceux qui sont pieux, si résolu par leur espoir en Dieu qui n'abandonne pas ses serviteurs.


Verset 47 : "Et je méditais tes commandements que j'ai grandement aimés."

La recherche du seul bien nécessaire est un autre fruit de l'espérance: recherche d'abord le Royaume de Dieu ( Matthieu 6:33), non seulement en esprit, mais dans l'action aussi. Il est impossible de ne pas être occupé par des choses terrestres, en y vivant, mais de telles choses ne devraient pas repousser au second plan ce qui concerne le salut, qui, de toutes choses, est la plus importante.

Verset 48 : "J'ai élevé mes mains vers tes commandements que j'ai aimés, et je réfléchissais sur tes jugements."

Le séjour sans faille sur la voie de la piété ou la patience qui l'accompagne est le dernier fruit de l'espérance mûrie à l'intérieur de l'âme. Les faits, les actes sont la fin de tout enseignement ; le royaume de Dieu n'est pas fait de paroles mais de force (1 Cor 4,20). Pour l'atteindre la continuité et la patience sont nécessaires, et où pourraient-elles être requises si ce n'est dans l'espérance ?


Le Psaume 118
d'après le commentaire de
Saint Théophane le Reclus

Edition abrégée du T.R.P. Gleb VLESKOFF
du Monastère de Novo Diviyevo 
( U.S.A.)
Version française de Claude Lopez-Ginisty
Traduit avec la bénédiction de Père Gleb Vleskoff
(Psaume dans la version de l’Archimandrite Placide)

 

Publié dans religion et culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article