Il y a de quoi lire !

Publié le par Bernard Bonnejean

 

POUR LA NOUVELLE ANNÉE

 

Et pas n’importe quel livre, s’il vous plaît. Un livre dont on prenne possession à l’adolescence et qu’on garde près de soi jusqu’à la mort. Je vais faire d’une pierre deux coups, voire trois. Au nom de tous les gens de lettres que la SGDL protège, au nom de tous les écrivains des éditions du Cerf, je veux présenter des étrennes sous la forme du palmarès des prix d’automne que l'illustre société a attribués pour l'année 2009, presque défunte. Que l’année 2010 soit fructueuse pour les auteurs, le monde du livre, les sociétaires, les éditeurs, tout le personnel administratif, publicitaire, artistique et les lecteurs !

 

 

 

 

SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES

Hôtel de Massa

38, rue du Fbg-St-Jacques 75014 Paris

01 53 10 12 13 fax : 01 53 10 12 12

www-sgdI.org - courriel : sgdl@sgdl.org

 

 

 



PALMARES DES PRIX D'AUTOMNE 2009

 

 

Prix Poncetton de la SGDL

Pour l'ensemble de l'œuvre

François JULLIEN

à l'occasion de la parution de

Les Transformations silencieuses (Grasset)

 

 

 

 6a00d834521e4b69e200e54f38c7258833-800wi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand Prix Thyde Monnier

Gérard OBERLÉ

Mémoires de Marc-Antoine Muret (Grasset).

 



20061004 DNA010627

 

 

 

Prix de Poésie Louis Montalte

Pour l'ensemble de l'œuvre

Jean-Claude PIROTTE

 

                                          à l'occasion de la parution de

 Le promenoir magique et autres poèmes (1953-2003)

 (La Table ronde)

 

 

jeanclaudepirotte.jpg

 

 

Bourses Poncetton


 

Jean LE BOËL

Le paysage immobile (éditions Henry)

 

 

jlb

 

 

Nathalie RAPHANEL et Jean-Marc BABIN

Ivan et le kaléidoscope

(Le Bonhomme vert)

 

 

 

9782916196183-p.jpg

 

 

Bourses Thyde Monnier

 

 

 

Gwenaelle AUBRY

Personne (Mercure de France)

 

 

 

gwenaelle-aubry-300x251.jpg

 

 

Ariane BOIS

Et le jour pour eux sera comme la nuit (Ramsay)

 

 

 

ariane-bois-heilbronn-interview-exclusive-L-2.jpeg

 

 

David BORATAV

Murmures à Beyoglu (Gallimard)

 

 

 

72083.JPG

 

 

Camille BORDAS

Les Treize desserts (Joelle Losfeld)

 

 

 

22bc7f14-9865-11de-8dbc-056643f7b99a.jpg

 

 

Yolaine DESTREMAU

White noise (Pascal Galodé éditeurs)

 

 

 

 

Destremau-Yolaine.jpg

 

 

Henri HUSETOWSKI

L'Eté chagrin (Buchet-Chastel)

 

 

 

 

husetowski3.jpg

 

 

Vincent MESSAGE

Les Veilleurs (Seuil)

 

 

 

message-portrait1.gif

 

 

Estelle NOLLET

On ne boit pas les rats-kangourous (Albin Michel)

 

 

 

estelle-nollet.jpg

 

ET

 

 

 

 

 

 

 

 

ET

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ET


 

 

 

 

 

Bernard-facebook.jpg

 

 

 

Bernard BONNEJEAN

Le Dur Métier d’apôtre (Editions du Cerf)

 

9782204080538.jpg

qui n’a obtenu aucun prix ni de la SGDL ni de qui que ce soit, mais auquel la petite Fathia, marocaine musulmane, a écrit :

 

« J’avais besoin de me confier à un écrivain, à un spécialiste de la poésie, à quelqu’un qui connaisse bien la vie des hommes et ait vécu tant d’expériences, quelqu’un qui ait su nous donner ce beau livre Le Dur Métier d’apôtre où j’ai découvert la poésie chrétienne, une belle plume, et des explications soutenues par un vrai style » (Lettre de Fathia Nasr à Bernard Bonnejean, Casablanca, 24 novembre 2009).

 

 

Ces mots-là, dits par cette personne-là, c'est un goncourt international !

 

Bonne année à tous et à toutes, mes Amis.

 

Nanard qui ne saura jamais vous dire à quel degré d'estime il vous a hissés au cours de l'année passée : Dame Catherine et Dame Lepion, mes marraines, sans lesquelles je n'existerais même pas ; Dame Doris, ma belle cordière à la pointe casquée, dont l'absence inexpliquée trouble mon esprit ; les Orléanais, à commencer par M. le Maire qui fut d'une vraie belle patience (ou d'une totale indifférence), Corinne qui sera un jour maire à la place du maire même si elle ne le veut pas vraiment, les Tryphon, les Groucha, et mon "ennemi" préféré, Jacky ; les Lyonnaises argentino-canadiennes ou germano-françaises ; les Languedociens et Roussillonnais autour du Frêche-cancan ; tous ceux et toutes celles de mon blog et de facebook : les Joffo, les Cayla ; les Rachel et les Sara, les Fathia, les Sourour et les Samia ; les juifs qui m'ont trouvé antisémite et les arabes qui m'ont taxé de sionisme ; les socialos-communistes, les libéraux, les centristes, les villiéristes tous habillés de vert chlorophyllien ; les athées, les agnostiques, les croyants pratiquants, les pratiquement croyants ; les altesses royales de pacotille, les vraies baronnes Nini et l'immense majorité des roturiers sans particules ; les militaires et les gendarme(tte)s émérites ou en activité ; ceux et celles qui m'ont accueilli ou que j'ai accueillis, celles et ceux qui m'ont viré ou que j'ai virés, et tous ces connus et ces inconnus, tous ceux que j'oublie et qui m'en voudront peut-être, à qui j'offre ce bouquet garni de specimens curieux de l'identité nationale (et internationale) :

 

 

 

 

 


Enfin, j'offre mes voeux les plus chaleureux à tous mes lecteurs : ceux qui attendent impatiemment la sortie de mes livres pour les acheter et les lire avant tout le monde ; ceux qui les ont achetés pour les lire et qui finiront bien par les lire ; ceux qui les ont achetés et ne les liront jamais ; ceux qui les ont empruntés à la bibliothèque et les garderont ; les mêmes qui les rendront ; ceux à qui on les a offerts et qui les liront tout ou partie, ou pas du tout même en partie ; ceux qui auraient franchement préféré qu'on ne leur offrît rien ; ceux qui le mettront à la place du trou de leur bibliothèque ; ceux qui en feront cadeau à leur ami ; à leur ennemi ; ceux qui les revendront d'occasion sur Internet pour acheter n'importe quoi de plus intéressant... à toutes ces femmes, à tous ces hommes que je ne connaîtrai jamais, je veux souhaiter tout le bonheur possible à découvrir le monde à travers la lecture. 

Publié dans culture humaniste

Commenter cet article

Bernard Bonnejean 07/01/2010 01:55


Au Docteur Bryan Sudlow,

Ayant pu ouvrir votre page, je m'aperçois du sérieux de votre proposition.

Il est fort tard et je me promets d'examiner avec beaucoup d'attention les informations que vous avez dévoilées sur Internet.

En effet, je pense qu'un contact s'impose.

A bientôt, par mail que je vous envoie à l'Université.

Bernard Bonnejean


Bernard Bonnejean 07/01/2010 01:03


En effet, pour Adolphe Retté, il ne fait aucun doute qu'il fut enterré par la malignité publique dès qu'il osa avouer sa conversion.
Votre lien me renvoie à une page inconnue.
Passez par mon éditeur. Merci.


Brian Sudlow 06/01/2010 18:01


Monsieur,

Je viens de découvrir votre travail qui m'intéresse énormément. J'ai fait ma thè doctorale sur G.K. Chesterton et Adolphe Retté comme des résistants de la sécularisation. Y a-t-il un moyen de vous
contacter directement?

Merci,

Brian Sudlow.


Bernard Bonnejean 05/01/2010 23:28


Merci, Samia chérie, d'être venue ici me voir.

BONNE ANNEE 2010 à toi aussi.

J'apprends qu'un de mes amis de facebook part en Tunisie. Un peintre. Aujourd'hui, justement.


Samia Lamine 05/01/2010 19:57


BONNE ANNEE 2010.
Beaucoup de bonheur, une bonne santé et la réussite.
Samia.


Dame Catherine 03/01/2010 02:27


Joie, paix et bises à tous !


Bernard Bonnejean 01/01/2010 21:06


Merci Tryphon !

Si un jour, un homme sans goût ni sans culture me dit du mal des Orléanais, je ne dirai qu'un mot : "TRYPHON !"


Tryphon 01/01/2010 20:28


Une bonne année 2010, Bernard ; ainsi qu'à vos lecteurs et tous ceux que vous aimez.