Il est juif ? Mais de quel genre ?

Publié le par Bernard Bonnejean


L’IDENTITE NATIONALE EXPLIQUEE AUX ENFANTS

 

 

 

« Dis, Tonton, c’est du quoi que tu chantes ?

− Du breton.

− Et c’est des quoi, ceux qui parlent comme ça.

− Des Bretons.

− Et ils habitent où les Bretons ?

− En France.

− C’est des Français, alors ? Pourquoi qu’ils parlent pas le français ?

− Bien sûr que si ! Ils sont français et ils parlent français comme toi.

− C’est même pas vrai ! Manman m’a dit que j’étais belge.

− Oui, d’accord, mais ton père est français. Il s’est marié avec une belge flamande. C’est pour ça que tu es belge et français.

− Et pourquoi alors que je parle pas belge ?

− Parce que les Belges parlent français… ou flamand.

− Mais tu viens de dire que Manman était flamande. Pourquoi qu’elle parle français ?

− Parce que ton père est français et que vous vivez en France. Et en France, on parle français.

− Sauf les Bretons qui parlent breton.

− Je viens de te dire que les Bretons parlent français, comme tous les Français.

 

 

 

 

− Sauf quand ils chantent alors ?

− C’est parce que je viens de chanter un cantique breton.

− Et tous les cantiques bretons sont en breton ?

− Oui, sinon ce serait des cantiques français, ou latins, ou… ce que tu voudras.

− Alors, chez les bretons français, on chante que des cantiques bretons ?

− Oui, enfin non, pas toujours. Celui-là, on ne le chante que le 15 août, en l’honneur de la Sainte Vierge.

− Elle était bretonne, la Sainte Vierge ?

− Non, juive.

− Manman ! Manman ! Tonton il fait que de m’embêter. Il a dit que la Sainte Vierge elle était juive. Et d’abord elle était catholique, la Sainte Vierge.

− Ecoute, mon petit père, c’est difficile à comprendre, mais je te jure qu’elle ne pouvait pas être catholique.

− D’abord, faut pas jurer ! Et pourquoi qu’elle était pas catholique ?

− Parce qu’elle était juive et que les catholiques n’existaient pas encore.

− Manman ! Tonton il continue à m’embêter ! Il dit que des bêtises exprès. Et le p’tit Jésus, il était pas catholique non plus, peut-être ?

− Non ! Il était juif comme son papa et sa maman.

− Alors, il parlait juif et chantait des cantiques juifs ?

− Il parlait l’Araméen et chantait des cantiques hébreux.

 

 

 


− Viens avec ta maman, mon chéri. Laisse Tonton tranquille ! Tu sais bien qu’il dit n’importe quoi pour te faire enrager. Mais il t’aime bien quand même. T’es fatigué, ma Puce, fais un bisou à Tonton et au lit. Regarde-moi ça ! C’est malin ! Et c’est toi qui va le faire dormir, excité comme il est ! Allez, au lit ! Il est pas gentil, Tonton ! D’abord, ses âneries, il n’y a vraiment que lui pour y croire. C’est à se demander s’il lui reste un peu de religion… »

 

Bonne soirée et bonne nuit, Françaises et Français, de toutes origines et de toutes catégories. Liberté, égalité, fraternité.

 

Bernard Bonnejean

Publié dans religion et humour

Commenter cet article