Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

et arceo

Publié le par Bernard Bonnejean

 

http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2009/09/Conf%C3%A9rence-Rapha%C3%ABl-Delpard-sur-La-pers%C3%A9cution-des-chr%C3%A9tiens-aujourdhui-dans-le-monde.jpg

 

 

IX  Teth 

 

Tu fais le bonheur de Ton serviteur
Seigneur, selon Ta Parole

Apprends-moi à bien saisir, à bien juger
je me fie à Tes volontés

Avant d'avoir souffert, je m'égarais
maintenant, j'observe Tes ordres

Toi, Tu es bon, Tu fais du bien
Apprends-moi Tes commandements

Des orgueilleux m'ont couvert de calomnies
de tout cœur je garde Tes préceptes

Leur cœur alourdi s'est fermé
moi je prends plaisir à Ta Loi

C'est pour mon bien que j'ai souffert
ainsi, ai-je appris Tes commandements

Mon bonheur c'est la loi de Ta bouche
plus qu'un monceau d'or ou d'argent

+

 

 

X  Iod 

 

Tes mains m'ont façonné, affermi
éclaire-moi, que j'apprenne Tes volontés

A me voir, ceux qui Te craignent se réjouissent
car j'espère en Ta Parole

Seigneur, je le sais, Tes décisions sont justes
Tu es fidèle quand Tu m'éprouves

Que j'aie pour consolation Ton Amour
selon Tes promesses à Ton serviteur

Que vienne à moi Ta tendresse, et je vivrai
Ta loi fait mon plaisir

Honte aux orgueilleux qui m'accablent de mensonges
moi, je médite sur Tes préceptes

Qu'ils se tournent vers moi, ceux qui Te craignent
ceux qui connaissent Tes exigences

Que j'aie par Tes commandements le cœur intègre
alors je ne serai pas humilié.

+

 

 

XI  Caph 

 

Usé par l'attente du Salut
j'espère encore en Ta Parole

L'œil usé d'attendre Tes promesses
j'ai dit :" Quand vas-Tu me consoler ?"

Devenu comme une outre durcie par la fumée
je n'oublie pas Tes commandements

Combien de jours Ton serviteur vivra-t-il ?
quand jugeras-Tu mes persécuteurs ?

Des orgueilleux ont creusé pour moi une fosse
au mépris de Ta Loi

Tous Tes ordres ne sont que fidélité
mensonge, mes poursuivants : aide-moi !

Ils ont failli m'user, me mettre à terre
je n'ai pas abandonné Tes préceptes

Fais-moi vivre selon Ton amour
j'observerai les décrets de Ta bouche

+

 

 

XII  Lamed

 

Pour toujours, Ta Parole, Seigneur
se dresse dans les cieux

Ta fidélité demeure d'âge en âge
la terre que Tu fixas tient bon

Jusqu'à ce jour, le monde tient par Tes décisions
toute chose est Ta servante

Si je n'avais de plaisir dans Ta Loi
je périrais de misère

Jamais je n'oublierai Tes préceptes
par eux Tu me fais vivre

Je suis à Toi: Sauve-moi
car je cherche Tes préceptes

Des impies escomptent ma perte
moi, je réfléchis à Tes exigences

De toute perfection, j'ai vu la limite
Tes volontés sont d'une ampleur infinie

+

 

http://img.aujourdhuilinde.com/media/photo/OCTOBRE/manifchretiens1.jpg


Tous les hindous ne s'appellent pas Gandhi

 

En Inde, les chrétiens sont souvent victimes de certains extrémistes hindous, au pouvoir dans certains États. Ainsi, le père Chittilappilly a été assassiné en août 2004 par des fondamentalistes hindous qui l’accusaient de prosélytisme. La presse a aussi relevé l’attaque d’un évêché dans l’État de Kerala, des déprédations d’un couvent au Maharashtra, l’agression de pèlerins au Rajasthan, des conversions forcées à l’hindouisme dans le diocèse d’Amravati, l’incendie d’un temple protestant au Manipur, la détention arbitraire d’un prêtre et de religieuses accusés d’avoir converti des hindous dans l’État de Madhya Pradesh . Selon des tracts distribués durant l’été 2007 dans le district de Chitradurga, État du Karnataka, les chrétiens « doivent abandonner immédiatement le territoire indien ou revenir à la religion hindoue maternelle ». S’ils ne le font pas, ils devront « être tués par tous les bons Indiens, qui démontreront ainsi leur virilité et leur amour de la patrie ». Le texte est signé par Bajrang Dal et par l’Hindou Jagrutika Samiti, groupes extrémistes hindous, qui combattent depuis quelque temps l’activité sociale des chrétiens du Karnataka.

 

INDE : Des hindous brûlent des églises et menacent les chrétiens

Des hindous brûlent des église et menacent les chrétiens Pendant les célébrations de la Pâque en Inde, les chrétiens, ultra minoritaires, sont particulièrement menacés par les hindous qui redoublent de violence contre eux. Beaucoup sont menacés physiquement, enlevés ou frappés à coups de couteaux, pendant que maisons et églises sont brûlés.

Les chrétiens représentent 2% de la population de l'Inde, mais il se fait de plus en plus de conversions. Le christianisme, par sa morale de la liberté, remet en cause le système de caste propre à l'hindouisme et attire une population croissante, ce qui semble expliquer aux yeux de l'archevêque de New Delhi Mgr Concessao l'origine de ces violences.


On apprend encore qu'à Balliguda – petite ville du district de Kandhamal, au centre de l’État rural de l’Orissa (nord-est de l’Inde) – des arbres ont été abattus sur les quelques lignes électriques du secteur par des hindouistes pour plonger la ville dans l’obscurité, afin d'empêcher les chrétiens de célébrer les fêtes de Pâques. Leur église ayant été à moitié détruite à Noël, c'est dans la rue, à la lumière des bougies, que les chrétiens de la ville ont tout de même célébré Pâques.

Selon Mgr Cheenath, archevêque de Cuttack-Bhubaneswar, ces attaques dans le district de Kandhamal se sont faites « avec le consentement tacite du gouvernement de l’Orissa ». Tous les témoignages confirment que les (petites) unités de police locales, prévenues des attaques, sont restées à l’abri pendant ces quatre jours livrant des prêtres, des religieuses et des familles chrétiennes sans défense à la haine de centaines d’hindous, « saouls et fanatisés » selon des témoins.
« Alors que les pompiers sont installés en face de notre couvent, ils ont laissé tout brûler pendant trois jours », souligne Sœur Christa.
Et ce, non seulement dans le couvent du Mont-Carmel et ses deux centres de formation informatique (55 étudiants dont 50 hindous) et de formation médicale (50 étudiants dont 48 hindous), mais aussi dans le séminaire Saint-Paul, la paroisse et le presbytère adjacent.

Selon les observateurs chrétiens, si le district de Kandhamal a été spécifiquement visé, c’est parce qu’ici les populations d’origine tribale et dalits représentent 39 % de la population totale. Devenant peu à peu chrétiennes à la suite des évangélisations menées par des missionnaires catholiques (notamment espagnols) et baptistes (notamment canadiens) à partir des années 1890, ces populations sont sorties progressivement de la soumission et de la misère.
« Pour enrayer cette évolution, les fondamentalistes hindous des hautes castes détruisent nos églises, pensionnats ou dispensaires, et espèrent ainsi éliminer le christianisme. »
De telles violences antichrétiennes sont désormais organisées à travers toute l’Inde, dans les États où les chrétiens sont pauvres et peu nombreux (moins du pourcentage national de 2,34 %). Jamais les fondamentalistes hindous n’attaqueront les chrétiens puissants du Kerala, estime John Dayal, catholique engagé et influent, secrétaire général du Conseil chrétien de l’Inde (AICC).

Le 15 mars 2008, deux religieuses travaillant dans une école du village d’Alibag (Maharashtra) ont été violemment attaquées et battues par un groupe d’hindous d’origine tribale, à l’instigation du Bharata Janata Party (BJP, parti nationaliste hindou, également issu du RSS). Les deux religieuses, qui ont dû être hospitalisées, étaient accusées de « conversion », ce qui est interdit par les lois sur la liberté religieuse promulguées dans huit États (sur 28) de l’Inde

De plus, le gouvernement d’Orissa a interdit à toute ONG ou institution chrétiennesd’aider matériellement les victimes, si bien que Mgr Cheenath lui-même n’a pas pu encore se rendre sur place.

TF1

Aujourd'hui, en France, sous prétexte de laïcité, on permet à des extrémistes installés dans notre pays de traiter des catholiques de pédophiles et de racistes, ouvertement, avec la complicité et l'assentiment d'une foule en furie qui se sent menacée on ne sait trop de quoi. Uniquement parce qu'un écrivain catholique a osé écrire ceci sur le mur de leur administrateur-créateur de sites d'écrivains : 

" Mais avouez que cette pluie de compliments pommadeux sur des "poésies" plus fadasses les unes que les autres dans une orchestration improvisée par un gourou à lunettes oriental(es) a quelque chose d'un vomitif-laxatif qui dessert (si j'ose dire) la poésie véritable. Pourquoi ne pas dire à un mauvais que c'est un mauvais ? Vous lui rendrez service. Il fera des efforts pour s'améliorer. Bizarrement, bobard et barbeau s'apparentent."

C'est vache ? Je vous l'accorde. Injuste ? Pas toujours, mais parfois sans aucun doute. Même pas drôle ? Je vous laisse juges. Insultant ? Sûrement pas : ça n'a pas été écrit pour ça. Pédophile ? Là, il faudra me montrer où et comment ! Quant à raciste... C'est franchement plus que discutable. Et pourtant, voilà notre maître à penser, qui se lance dans une campagne imbécile, hideuse, ignominieuse, et surtout bien stérile dans laquelle il risque fort de perdre toute crédibilité. Quelques extraits de la prose de ses adeptes suffiront à se faire une idée : 
   
Commentaire (en rouge supra) de Bernard Bonnejean capté par hasard : mensonge grossier et grotesque. Ce commentaire a été envoyé par COURRIER PRIVE à une adepte qui quelques jours auparavant ne me ménageait ni MDR ni LOL m'invitant donc à continuer dans la veine humoristique qui est mienne. Il est vrai qu'elle m'a menacé de me casser la gueule malgré sa petite taille, ce à quoi j'ai répondu qu'elle ne compte pas sur moi pour riposter. Pas le genre de la maison ! La Dame, sans doute bien intentionnée, n'a rien trouvé de mieux que de faire part de mon courrier au gourou qui l'a publié pour l'ensemble de sa communauté.
Un mot que je rajouterai cet etre humain religieux? Ne connait meme pas le mot compassion etrange ... : la "compassion" ? C'est la meilleure ! La compassion pour qui, la compassion pour quoi ? De fait l'argument est plus que curieux. En contexte, il signifie tout bonnement qu'il faut avoir pitié !!!

Bernard Bonnejean , lui, il est un psychopath! Son adresse c'est l'hopital psychatrique. Il sera bien la-bas. Il ne faut pas qu'il vienne sur le site de l'esprit de la lettre pour faire le cirque avec ses lunettes "occidental"... A ce moment là il va prendre de moi. Je sais comment faire avec un chien fou... Sans commentaire.
Il me fait pitié ce Bernard Bonnejean, lui c'est un piètre homme.
Il a étudiait la poésie catholique .... alors il ferait mieux de retourner l'étudiait car il a encore du boulot au niveau de la tolérance et du partage qui sont souvent les mots et sujets, les plus employés en Poésie Catholique
:
"tolérance" est loin d'être le thème préféré des poètes que j'ai étudiés. Pour ne parler que de Claudel et de Péguy, des "pointures", ce serait plutôt le genre vindicatif et combattant. Il faut lire le Miles Christi de Péguy !! La tolérance, point. Quant à mon ami Léon Bloy, mes "injures" à côté pourraient servir de compliments pour lycées de jeunes filles !!! Partage ? Ils parlent plutôt, comme tout le monde, d'égalité et de justice.
Si je peux lui donnés un conseil Amical à ce Bernard Bonnejean se serais de fermer sa gueule, Car tout homme prétentieux, intolérant et raciste, n'est pas un homme, mais un chien... et encore, même un chien a mon respect. Encore un pseudo philosophe qui essai de se la joué grand écrivain et grand penseur ... mais pour moi ce n'est rien d'autre qu'un vulgaire imposteur. Celle-là je la garde précieusement en conserve, avec le nom de l'auteur. Au cas où...
C'est vrai Isabelle. Si on lui dit un chien, à ce moment là on insulte les chiens. Il est qu'une crotte qui pu... Bof ! On se croirait de plus en plus sur une cour de récré de primaires. La notation précédente se suffisait à elle-même. Il était inutile de s'adonner aux prolongations...
Sauf que les insultes racistes sont un délit
que la loi s'applique contre ce raciste!!!!!!!!!!
Je rappelle :" Bernard Bonnejean
Bon, écoutez, chers amis hindous, mettons que je sois un doux, intouchable et n'en parlons plus. Vous chez vous, et moi chez moi.
[Ben merde alors ! Après les juifs et les arabes, voilà maintenant les hindous qui s'y mettent ! Moi, je suis catholique pratiquant, ne vous en déplaise ! Purée !!]"
Il faut absolument faire qqch contre ce sale raciste qu'il arrête pour toujours d'aboyer...Il a dit qu'il est pratiquant! En voyant cet échantillon je souhaite que personne ne soit "pratiquant".
Quelle est la procédure ?
Quelle est la législation concernant les preuves à produire pour prouver les insultes racistes publiées sur Face book par ce triste sire ?
Voici les coordonnées de 2 associations contre le racisme :
_ Ligue des droits de l'homme : www.ldh-france.org
Rue de Moulins
78711 Mantes la ville tél : 01.34.78.51.71
_ S.O.S Racisme
www.sos-racisme.org
51 avenue de Flandre
75019 Paris
Tél : 01.42.09.87.35
en tout cas je vais répercuter ces propos racistes sur le mur des milieux cathos
: en soi, l'idée n'est pas mauvaise mais reste à prouver que le fait de traiter des idiots de ce qu'ils sont est délictueux quelles que soient leur nationalité, sexe, origine, couleur de peau, religion, langue parlée, langue écrite, diplômes absents ou présents, etc. Qui est raciste dans l'histoire ? Le chien pédophile qui pue ou les abrutis qui n'aiment pas les catholiques. Oui, je sais, le mot "pédophile" n'est écrit nulle part, tout simplement parce qu'il a été effacé. Mais je vous le garde en réserve, si vous le voulez.
 
Le résumé de tout ça est
- d'une part que mes amis juifs, arabes, belges, scandinaves, argentins, anglais, étatsuniens etc. pourront garantir à qui le veut que je ne suis pas raciste,
- mais que je n'ai nullement le tempérament à me laisser traiter de pédophile, de chien et de je ne sais quoi encore, sur le territoire français, par une furie d'Inde qui n'a pas ma nationalité, apparemment, même si elle habite Périgueux. Que des meurtres se perpétuent en Inde contre des chrétiens, j'admets déjà difficilement ; il serait préférable d'être vigilants vis à vis de ressortissants de ces contrées qui sont tous loin d'adopter la philosophie non-violente du grand Gandhi ! Cependant, je reste confiant en ce pays riche de promesses quand je vois le gouvernement actuel rendre l'école obligatoire et gratuite pour tous les enfants. Espérons que cette mesure sera appliquée !
- d'autre part que tout cela peut se résumer à cette lettre que m'a envoyée l'amie d'une des anciennes amies du gourou et de sa femme/fille, je ne sais :
Nos chemins ne seraient certainement jamais croisés si ce matin je n'avais lu avec stupeur les commentaires haineux, menaçants et terrifiants de la clique de l'esprit de la lettre dont heureusement je ne faisais pas partie !

Cependant leur "chef spirituel" et quelques-uns de ses amis faisaient partie de mes contacts.

Je les ai derechef effacés et "bloqués".

Je suis confuse et je vous prie de croire que j'accorde une véritable attention à ce que vous venez de prouver : ce groupe est dangereux et pire encore très imbu de lui-même
La preuve est ici !

Des menaces non voilées ont été proférées et je préfère être du côté de la victime que de celui de l'agresseur, question de principe moral. En outre je pense que
votre article sur le narcissique pervers a été à l'origine de tout ce déchainement insensé... Je n'en ai pris connaissance que ce matin et il m'a fallu tout ce temps pour réalise
r que tout cela m'a fait penser à une "fatwa"!

Vous avez ciblé juste et frappé de même... Ce d.b ne mérite pas même de majuscules et se complait dans son rôle de bellâtre insignifiant et pire encore, totalement acculturé ! Il se flatte même de son absence de diplômes ! Je pense que votre parcours qu'il a mis en ligne via wiikipedia est pour lui l'équivalent d'une muleta !

Eh bien, vous voyez, chers amis et chers ennemis : ça c'est du style, du vrai, du beau et du grand. Un style d'écrivain, par exemple... Ne me demandez pas : je ne le connais pas.

A bientôt, les amis,

Bernard
 
 

Publié dans religion et culture

Commenter cet article

dame Lepion 11/06/2010 15:11



Je soussignée, Paulette Lepion, actrice, femme, argentine, athée, atteste par la présente que Monsieur Bernard Bonnejean n'est ni raciste, ni pédophile, ni cartomancien, ni hémophile, ni
radiologue, ni pervers, ni narcissique, ni polymorphe, ni mécanicien, ni torero ; regrette cependant qu'il combatte volontiers des moulins avant, pendant et après ; et que son inobservance de ma
prescription dénommée RCBF va lui valoir un infarctus  préjudiciable à son coeur vaillant (bon, pour un catholique, l'allusion est osée, mais je n'ai que ça sous la main).


Attestation délivrée en mains propres à la non-demande de l'intéressé, pour servir et valoir ce que de droit.


Fait ce jour à Valladolid, entre une averse et une controverse.


Pauletta Lepion



Bernard Bonnejean 11/06/2010 22:56



Pauletta,


Encore eût-il fallu que je susse la signification de ce RCBF ! Mais là n'est pas la question et à partir de dorénavant, puisqu'au jour d'aujourd'hui tout semble aller à vau l'eau, je m'en vais de
ce pas vous écouter et tenter de me conduire comme une loque à reloqueter après le grand ménage de printemps.


J'ai bien dit : "Je vais tenter" !


Gros bisou à mon athée argentine aimable aimée, ou aimable athée aimée argentine, ou argentine aimable athée aimée...


Mais que faites-vous donc à Valladolid l'ultramontaine ? N'empêche, blague à part, que la controverse de Valladolid, outre qu'elle vaut son pesant de cacahuettes, a permis à nos amis Indiens, pas
ceux d'Inde mais les autres, pas les Sioux ni les Comanches, mais les Américains méridionaux, d'avoir une petite chance de s'en tirer vivants et chrétiens, ou chrétiens et vivants, ou... et au si
regretté Jean Carmet de se déguiser en légat du pape sans se retrouver au poste de police pour ivresse sur la voie publique.


Bernard