Don d'un poème de Marie Cholette

Publié le par Bernard Bonnejean

 

 

 

 

 

LUMEN D’AILE


En cette journée où la lumière exulte soulevant 
         au-dessus de sa tête les bouleaux blancs

                                                           les pins 
les érables

                                  les sapins et

                                                       les aulnes 
en cette journée où les cratères solaires rient
aux éclats et se font entendre de tout l’univers 

les tarins

                           des pins

                                                     te sifflent 


Tarin-des-pins.jpg
Tarin-des-pins

amour de ma vie 



les mésanges à tête noire

                           atterrissent dans ta paume 

 

des graines
y attendent de combler leur appétit 
                                        

                            les carouges à épaulette

                                              te font de l’

                                                                        œil 


             carouge.jpg        
                                  

                                  les parulines

      te saluent en hochant de la queue
 
                              les chardonnerets

ont entrepris la toile de tes vêtements 
          avecque la palette à leur portée 
                 des nuances de jaune de noir et de blanc
le vent à ton passage en perd ses directions et souffle 
                                               de manière à te voir de tous côtés 
    ne sachant où donner de la tête maintenant que tu es à proximité 

 

paruline.a.ailes.dorees.mila.1g.jpg
des battures de l’Isle-aux-Coudres 

un couple de bruants lapons

   a quitté la toundra et joue 

 

 

bruant.lapon.jogo.0g.jpgo   

pour toi 



à haut vol de leurs ailes 

le mâle a posé sur sa tête une calotte noire qui a plu 
à la belle et

                                                                        le héron 
posé sur l’étoc d’un rocher prend son envol 
il rame de toute l’envergure de ses ailes pour te prendre 
à son bord
                                                        les grèbes huppés

ont mis leur collerette rousse pour capter 
ton attention la happer puis


ils                         plongent

 


 

grebes.jpgo     

réapparaissent tout près de toi 
posent contre tes seins leur poitrine

accompagnée 
de l’instrument 
de musique de leur parade leurs caquètements rauques 
et saccadés si sonores 
t’ont déjà entourée d’un nid spatial et fluvial

                                                         où il te sera bon 

de plonger


                        comme une sirène 

                                                       contemporaine

 

 

mon amour 

 

laurentides21.jpg

je me transformerai en

moitié-femme-homme et en moitié-poisson pour leur royaume 
d’eaux et de terre
leur royaume corporel et sensitif 
mieux les connaître en l’apprivoisement des différences


je me métamorphoserai 
                                                           en femme-lionne 
                                                           en femme-cheval 
                                                            en homme-abeille 
                                                            en femme-univers 
en homme-rhinocéros et en femme-fourmi

passant de l’infiniment grand 

à l’infiniment 
petit

comme je sais dilater les membranes de l’instant
cette journée où la lumière exulte durera 

très                                        longtemps 

et parmi une bande d’arlequins plongeurs 
qui arborent tel un personnage de la commedia dell’arte 
leurs couleurs 
ma robe blanche rouge et noire 
je porterai et d’une semblable

Arlequin-plongeur.jpg 

 

te vêtirai 


elles auront un profond décolleté puis pour chasser 
les temps de tristesse


nous monterons 
toutes deux sur la scène de nous-mêmes 


et la salle tout entière 
à tout bout de champ 


nous esclaffer


Isle-aux-coudres.jpg 

 

 

© Marie Cholette, poète québecoise  

Publié dans poésie en image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fathia Nasr 26/04/2012 16:26


Quelle merveilleux don poétiques, bonne journée mon cher ami, gros bisous.

Bernard Bonnejean 23/05/2012 00:53



Ce sont les dons poétiques de Marie.

Bises

Bernard