Au Freddie's Bar (suite 6 et fin)

Publié le par Bernard Bonnejean

 

 

La poésie sous curatelle

 

Septième épisode : Le dossier de 666 


Curieusement, la campagne antibigot fut lancée par l'épouse du prétendant au trône, sa vestale hystérique, peu habile en français et en psychologie, femme vulgaire, grossière et assez peu fréquentable, en tout cas, pour que le brave catholique ne l'eût jamais fréquentée ni de près ni de loin :

« Sœur Ĺąŵąč  Čţėąŵęŗţį : Bigot je trouve que tu n'es qu'un psychopathe pitoyable ! si tu n'as jamais gagné le prix Nobel de littérature, ce n'est pas notre faute. Je te suggère qu'au lieu de faire ton cirque sur le site de l'esprit de la lettre de mieux te concentrer sur tes écritures à la con , à ce moment là on sera tranquille et tu pourras améliorer tes attitudes. sinon je te vois vraiment sur un lit d'hôpital psychiatrique avec les mains attachées...

Le but de M. le Créateur-Administrateur que je connais bien n'est certainement pas de se faire adorer mais de libérer la création, beaucoup n'étaient que des lecteurs qui ont le déclic vers l'écriture. Nous en sommes là cher Monsieur et loin de vos frustrations malsaines qui se nourrissent de la provocation pour exister. Où est votre dimension chrétienne ? Sur la croix ? Si oui votre calvaire ne sera pas votre rédemption... (cette deuxième partie n'a pas été rédigée par la femme en question : même procédé que pour le texte incriminé).

http://dante.darksad.cowblog.fr/images/n51783032412001272444.jpg

 

Bigot (qui crut bon de faire dans la dérision…) :  Bon, écoutez, chers amis hindous, mettons que je sois un doux, intouchable et n'en parlons plus. Vous chez vous, et moi chez moi.

[Ben merde alors ! Après les juifs et les arabes, voilà maintenant les hindous qui s'y mettent ! Moi, je suis catholique pratiquant, ne vous en déplaise ! Purée !!]

Suit une accusation de pédophilie liée à l’observance de la religion catholique, effacée par le destinateur mais enregistrée par des gens on  ne peut plus compétents.

Bigot : Nous y voilà : catholique = prêtres pédophiles !! C'est ça, la rumeur ?

Sœur Ĺąŵąč  Čţėąŵęŗţį : Il n'y a pas de rumeurs elles sont pour vous et votre Karma trouvé dans un cul de basse fosse...


Bigot Il fallait bien qu'un jour ou l'autre, ça me vienne en travers de la gueule ! Là je suis obligé d'arrêter, parce que, blague à part, j'ai le cœur fragile. Pas envie de crever, même pour mon Dieu que j'aime de tout mon être.

Sœur Ĺąŵąč  Čţėąŵęŗţį — Vous aime t'il ? »

Moumouche crut bon de prendre la parole. Il demanda à Bigot s’il était vraiment cardiaque. Comme il obtint une réponse positive, il ne put s’empêcher de lancer un « Alors, c’est dégueulasse ! » qui le rendit plus estimable aux yeux de l’assemblée.

http://fcardal.free.fr/CraftRobo/Galerie/Pantins/05.jpg

 

 

Jean Bon scrutait avec avidité les réactions du Commissaire qui lisait le rapport à haute-voix. Lui qui faisait de son impassibilité le support de sa légende, semblait ému de constater tant de bêtise et de méchanceté chez cette femme, étrangère installée en France aux frais de contribuables qu’elle méprisait avec un aplomb incomparable. Mais il attendait le moment où Bordelieu se mettrait à lire les conséquences de ce lâcher de chiens sur un gibier ABSENT donc incapable de se défendre, mais parfaitement au courant de ce qui se tramait par ses amies du Freddie’s Bar, restées sur place dans l’intention de voir jusqu’où irait le fascisme de ces gens-là :

«  Kapomeister Hagar Legürü : Pour résumer ne vous inquiétez pas. J'ai publié les propos de ce triste sire pour que ceux qui liront ces propos sachent qui il est et de quoi il est capable. Cela ne nous empêchera pas de continuer nos activités de la façon la plus courtoise et conviviale possible. Il ne faut pas lui répondre dans le style qui est le... sien au risque de devenir comme lui et de lui ressembler. Bien à vous.

Pour appuyer ses dires, Legürü avait cru bon de reproduire cet article, et je me demande encore bien pourquoi :

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3a/Valmondois_2002.jpg

 

Bernard Bonnejean - Wikipédia

fr.wikipedia.org

Dans la propriété de ses amis de Valmondois, où vécut,

entre autres célébrités, l'auteur de cette pensée :

« L'action ne remplace pas la méditation », Georges Duhamel.

Haut du formulaire

Marcelle Prout : Oui, le silence est notre plus grande force mais j’ai mal de ce monde absurde et de cette cruauté perfide.... Un mot que je rajouterai : cet être humain religieux ? ne connaît même pas le mot compassion étrange...

 

Sœur Ĺąŵąč  Čţėąŵęŗţį : Bigot lui, il est un psychopath !(sic) Son adresse c'est l'hôpital psychatrique. Il sera bien là-bas. Il ne faut pas qu'il vienne sur le site de l'esprit de la lettre pour faire le cirque avec ses lunettes "occidental"... A ce moment là il va prendre de moi. Je sais comment faire avec un chien fou...

 

Saly Labourse : Si ce monsieur est catholique romain comme il a l'air de se présenter et bien c'est plutôt lui qui ferait bien de se remettre en question, il n'a rien d'évangélique et l'amour fraternel n'est pas sa tasse de thé préférée, il ferait bien de lire les évangiles un peu plus souvent sans oublier de retirer ses lunettes noires, c'est à cause de gens comme ça que beaucoup de personnes se détournent de Jésus Christ.

 

http://3.bp.blogspot.com/_K_O2LOG8S4w/Svqvz0f70AI/AAAAAAAABoQ/G7aWKy2EEt8/s400/pantin-winx-b2789.jpg

 


Goliath Pinaschié : Il me fait pitié ce Désiré Bigot, lui c'est un piètre homme.
Il a étudiait la poésie catholique .... alors il ferait mieux de retourner l'étudiait car il a encore du boulot au niveau de la tolérance et du partage qui sont souvent les mots et sujets, les plus employés en Poésie Catholique.
Pour moi ce n'est rien d'autre qu'un petit prétentieux et rien de plus. Si je peux lui donnés un conseil Amical à ce Désiré Bigot se serais de fermer sa gueule, Car tout homme prétentieux, intolérant et raciste, n'est pas un homme, mais un chien... et encore, même un chien a mon respect. Encore un pseudo philosophe qui essai de se la joué grand écrivain et grand penseur ... mais pour moi ce n'est rien d'autre qu'un vulgaire imposteur.

 

Marcelle Prout : Un chien fou? JAi beaucoup plus d estime l animal ne fait mal que lorsqu il defend l homme par les mots ou le reste ne le fait que pour detruire mr dont j ai oublié le nom votre dieu a honte de vous.

 

Sœur Ĺąŵąč  Čţėąŵęŗţį : C'est vrai Marcelle. Si on lui dit un chien, à ce moment là on insulte les chiens. Il est qu'une crotte qui pu...

 

Saly Labourse : Il a tout prévu Désiré Bigot, on ne peut même pas lui envoyer un message perso, il n' a pas d'adresse courriel et dans FB non plus à moins d'être dans sa liste d'amis et d'écrire sur son mur mais je ne tiens guère à ce que ce monsieur soit dans mes amis... »

 

http://toytheatre.info/Network/ONeil/JJack2.JPG

 

Cependant, poursuivit 666, n’oubliez pas, Monsieur le Commissaire, que Désiré Bigot restait en relation avec quelques membres du groupe et notamment avec une intermédiaire qui fit paraître le message suivant que la vestale chef hystérique reproduisit in extenso :

 

Désiré Bigot : Au fait, la personne, qui sert d'intermédiaire en l'occurrence, et que je considère comme une victime, me parle de téléphone arabe me concernant. De quelle rumeur suis-je l'objet ? J'aimerais autant qu'on me le dise pour pouvoir répondre. J'ai une piste dans un milieu assez proche du mien, la "littérature" moderne. Mais si tel est le cas, je les aurais prévenus, Michel et sa copine Daniella, que je ne les raterais pas : ils ont déjà un dossier complet au commissariat de police de Laval. Je n'aimerais pas en arriver là.

Les propos outrés que j’ai tenus ont été presque instantanément effacés, lorsque j'ai compris que ce genre d'humour vache pouvait heurter certaines sensibilités. Il s'agit [le fait de les avoir déterrés pour les republier] donc bien d'une manipulation avec victime-complice, comme d'habitude dans ce genre d'affaire. Lire à ce propos : http://bonneber.over-blog.com/article-29844133.html  »

 

Là, remarqua Bigot qui s'en souvenait car il est, dans la tourmente, des êtres qu'on ne peut oublier, une Dame a pris ma défense. C'est l'une de celles qui m'ont incité à la résistance à l'oppression de ces gens-là : 

« Sapho de Grèce : Eh oui, et vous venez d' y gagner une "amie" fort intéressée d'approcher votre talent qui doit être bien exemplaire compte tenu de l'extrait publié.

 

Désiré Bigot : Savez-vous que moi, ils ne me font pas spécialement rire, ces malades ! J'en aurais même plutôt la trouille.

 

Sapho de Grèce : Inscrite dans ce groupe, je me suis faite submerger de messages et taguages pour lire des textes "fadasses" où l on s amuse à assembler des mots au hasard. Je ne vois de poésie ni dans l esprit de ce jeu ni dans les résultats cacophoniques. Votre texte "méchant"  m’a amusée parce que j’y ai vu de la verve, de l esprit et du style. Je l’ai dit sur le groupe ! J’ai dit aussi que bien sûr, c était méchant ! A part ça votre querelle particulière ne regarde que les intéressés et pas de quoi s alarmer pour si peu de chose en fait... Vous soulignez sur votre page, des évènements autrement graves n est-ce pas ? »


Le fait est, dit le Commissaire, que cette intervention de quelque vraie amateur de littérature vient un peu relever le niveau de cette poubelle. J'aimerais que vous nous disiez un jour qu'elles furent celles et ceux qui eurent cette élégance et cette grandeur. Mais voyons un peu la suite :


 

« Rocco Souffrodi (un vaniteux mais plutôt talentueux, gagné par Legürü donc perdu pour la littérature) : Ce que je n'ai jamais apprécié avec les "écrivains", dans la majorité des cas, c'est qu'ils ont tendances à se prendre pour des élites. Nous en avons encore une fois la preuve ce soir. La poésie ne doit pas rester sur ces acquits, tout comme la langue française de manière générale, parce qu'une langue qui n'évolue pas, c'est une langue vouée à mourir.

 
Si nous aimons la poésie, alors à nous la faire évoluer, juste pour la faire perdurer dans le temps. Voilà ce que j'aurais dit à ce serpent perfide, malheureusement, comme chacun le sait, il est plus facile de se cacher derrière un écran et dire de telles bêtises, plutôt que de laisser une boite mail pour pouvoir y répondre...


De toute façon, je ne sais pas pour vous mais moi, ce mec, c'est le première fois que j'en entends parler, certainement la dernière aussi. Si l'on doit se baser à cela pour avoir une idée de son talent, très sincèrement, nous sommes en droit de nous poser quelques questions...

 

Bonne soirée :)

 

http://trois.petits.points.cowblog.fr/images/pantin.jpg

 

Moumouche (sic ! eh oui !) : L'écriture n'appartiens pas à une élite!!! désormais elle est aussi la création du commun des mortels

 

Sœur Ĺąŵąč  Čţėąŵęŗţį (qui sent que le climat s’apaise) : Sauf que les insultes racistes sont un délit.

Moumouche : que la loi s'applique contre ce raciste!!!!!!!!!!

 

Sœur Ĺąŵąč  Čţėąŵęŗţį : Si personne ne porte plainte... Je rappelle : 
« Bon, écoutez, chers amis hindous, mettons que je sois un doux, intouchable et n'en parlons plus. Vous chez vous, et moi chez moi.

[Ben merde alors ! Après les juifs et les arabes, voilà maintenant les hindous qui s'y mettent ! Moi, je suis catholique pratiquant, ne vous en déplaise ! Purée !!] »


Moumouche : Nous sommes assez nombreux !! pour un telle initiative!!! La lutte contre toutes formes de racisme est un combat de tous les jours, la vigilance s'impose car la bete immonde n'est malheureusement pas morte!!!!!

 

Manuella Orion : je ne comprend vraiment pas comment on peut se déchirer sur des écrits qui ne sont sans aucun message agressif.... moi je suis profondément sans religion, je deteste simplement les extrémistes tels qu'ils soient et je ne comprend pas qu'on ...puisse s'attaquer à ceux qui veulent écrire, même modestement, avec autant de rage.......... je trouve ces jeux d'écriture enrichissant, et y participe en toute modestie avec comme simple but le plaisir d'avoir des partages d'émotions........... ce monsieur (je suis une fille polie) me rappelle la prof de musique de ma fille qui n'a cessé de l'humilier mais qui heureusement n'a jamais pu destabiliser son amour du piano... »

 

http://kiopaa3d.pagesperso-orange.fr/Pantin_thumb.jpg

 

Bordelieu arrêta net sa lecture :

 

« Ecoutez, agent 666, je vous ai déjà dit de résumer vos écoutes !! C’est trop long, ça ! J’abrège. Quelle est la dernière réplique de cette sinistre farce :

 

Saly Labourse : C'est vraiment une honte , j'étais catholique mais j'ai tellement de problèmes avec l'Eglise catholique que je viens de passer à L'Eglise orthodoxe qui eux m'accepte et ne m'interdise pas des choses que l'Eglise catholique m'interdit. Il fait du tort à l'Eglise catholique, c'est certain. En tout cas, on ne peut pas laisser ce monsieur tenir des propos racistes sans rien faire , il faudrait contacter l'association qui s'occupe de ce genres de choses car il faut vous faire aider par des gens qui ont l'habitude de ce genre d'individus...

Ligue des droits de l'homme : www.ldh-france.org

Rue de Moulins

78711 Mantes la ville

tél : 01.34.78.51.71 »

 

Là, Bordelieu rit aux éclats, mais se contenta de dire avec un humour qu’on ne lui connaissait pas dans le service :

 

« Quelle conne ! Elle ne se rend même pas compte qu’elle tend le bâton pour se faire battre ! Dans tout ce fatras de faux poètes minables, je ne vois qu’intolérance, fautes d’orthographe et de style. Sans compter les insultes aggravées liées à l’appartenance à une religion et qu'un juge n'aura aucun mal à traduire en équation : "Catholique = pédophile". Monsieur Bigot, je n’ai pas de conseil à vous donner, mais laissez la volaille dans sa basse-cour et promenez votre crête et vos ergots en des climats plus sains pour votre santé mentale. »

 

Bigot pardonna. Il salua la petite assemblée, même Tsé Tséï qu’il savait avoir été manipulé et auquel il souhaita un bon ramadan. Mais on dit dans les milieux bien informés qu’il conserve par devers lui la lettre à caractère confidentiel envoyée à la limousine, Noiraude Arvenuë, qui ne l’est d’ailleurs toujours pas, revenue.

 

EPILOGUE

 

Moumouche fut le premier à sortir de la pièce. Ensuite, sur ses talons, Désiré Bigot. Le Commissaire s’étonna de ne plus voir Jean Bon. Certains affirment, sans preuve aucune, qu’il est probable que Bigot et l'agent 666 ne sont qu'une seule et même personne. D’autres, encore plus téméraires, vont jusqu’à englober dans un trio l’auteur de ce feuilleton d’été :

 

Bernard Bonnejean

 

 

 

FIN

 

« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. » — « Et mon [...], c’est du poulet ? »

 

Bernard tient cependant à remercier chaleureusement toutes les personnes qui par leur courage et leur intelligence l'ont tenu informé des discours tenus en son absence ce qui lui a permis d'écrire ce feuilleton et de prévoir une défense plus classique en cas de nécessité absolue. Il ne souhaite pas en arriver là mais il envisage cette hypothèse avec sérénité. Enfin, il s'excuse pour cette fin brutale, bien qu'il tienne encore en sa possession d'autres documents qui prouvent qu'il ne tient qu'à ses adversaires d'être pardonnés ou définitivement exclus d'une profession honorable mais fragilisée par une malhonnêteté vénale ambiante. Où est passé Freddie ? On le dit parti avec la cantatrice chauve...

 

© Bernard Bonnejean, 22 août 2010. Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction réservés pour tous pays, y compris l'URSS, la Chine populaire et le Finistère Nord.

Publié dans vie en société

Commenter cet article