53000 LAVAL. Vous passez quand nous dire bonjour ?

Publié le par Bernard Bonnejean



Le patrimoine lavallois sur le site du ministère



Sylvie Garnavault a terminé sa mission en ce qui concerne le Vieux Laval.
 

Sylvie Garnavault, chercheuse à l'inventaire, a passé dix ans à répertorier les maisons du centre historique. Le monde entier peut désormais consulter ses fiches.





En quoi consiste votre travail sur le patrimoine lavallois ?

La valorisation du patrimoine suppose, en amont, un travail de recherche, d'étude et d'archivage. Une fois ce travail réalisé, tous mes dossiers ont été versés en ligne sur le site internet du ministère de la culture. Ce qui représente 470 fiches portant sur tout le patrimoine architectural, public, privé du centre historique de Laval. Ce travail a été commencé en 1976 et j'effectue cette mission depuis quatre ou cinq ans. Il faut donc étudier et photographier le patrimoine dans toute sa diversité, qu'il soit majeur et mineur, architectural et mobilier, ancien et moderne, rural et urbain, civil
et religieux, industriel, scolaire, militaire, scientifique...



Comment procédez-vous ?

J'effectue des recherches dans les archives municipales, départementales et même privées. Je vais aussi sur le terrain. Chaque jour, des gens demandent des renseignements sur l'histoire de leur maison. Ces fiches vont leur donner toutes sortes de détails sur les parties constituantes, l'époque de construction, l'architecte qui l'a construite. Bien sûr, plus le bâtiment est intéressant et plus il comporte de renseignements, car il a fait l'objet d'une recherche plus poussée comme l'église Saint-Martin (XIIe au XVe), les fontaines du XVIIIe, l'hôtel Perier-du-Bignon du XVIIIe, le Vieux Pont du XVe...



Comment ces données sont-elles mises en ligne ?


Après avoir été recueillies, elles sont informatisées puis versées, après validation, sur les bases documentaires nationales accessibles via le site internet du ministère de la culture : www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine. Pour l'instant, seules les fiches signalétiques y ont été versées. Les photos vont suivre.




Et maintenant sur quoi travaillez-vous ?


Il faut s'occuper du patrimoine mobilier (essentiellement religieux) du
centre historique et de l'hypercentre. Puis poursuivre celui de Laval périphérie, avec les quartiers périphériques et le territoire rural de la commune, les zones pavillonnaires et HLM, Thévalles,
Saint-Pierre-le-Potier, Grenoux, etc.


Le public peut-il venir consulter vos fiches papier sur place ?

Oui. L'Inventaire général du patrimoine culturel de la commune de
Laval, basé dans la Maison du grand veneur, en haut de la Grande-rue,
ne compte pas moins de 1 000 dossiers sur les retables, les calices, les vêtements liturgiques, les peintures murales, un château-fort, des hôtels particuliers, fermes, usines... Le public est le bienvenu, ici, il peut
accéder à toute ma documentation.


 

Laval

(08 / 12 / 2008)

 

1. Localisation (Pays de la Loire, 53 - Mayenne)

 

Laval, chef-lieu de département, fut le siège d’une seigneurie qui entretint des liens étroits avec les maisons de Montfort (Ille et Vilaine) puis de Montmorency.

 

2. Description

 

Edifices remarquables : ancien château, ancien pont sur la Mayenne, palais de justice.

 

* château (et palais de justice en arrière-plan), peinture de jean Baptiste Messager, milieu XIXème, musée du Vieux château, Laval (source : ministère de la Culture, base Joconde) ;

 

* palais de justice (et château en arrière-plan), peinture de jean Baptiste Messager, milieu XIXème, musée du Vieux château, Laval (source : ministère de la Culture, base Joconde) ;

 

Le ministère de la Culture possède un fond riche en photographies anciennes dues à Eugène Lefèvre-Pontalis et Camille Enlart (Société Française d'Archéologie et Archives Photographiques, Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine et CNMHS), ainsi qu’à M. Diot. Parmi ces photographies :

 

* vue générale du château ;

 

* tour d'angle (donjon) précédant un pont ;

 

* corps de logis (circa 1500) avec ses baies en façade Est Ouest (sur cour) et lucarne sur la façade Nord Sud.

 

3. Histoire

 

Les villes et château de Laval se relient à l'histoire de Bretagne et de Montfort sur Meu (35) (première maison) puis à celle de la maison de Montmorency. Laval possède ainsi une rue André de Lohéac, qui fut seigneur de Montfort en Bretagne.

 

Un événement important et insolite relia (début XVème) la maison de Laval à celle de Montfort, en Bretagne. Guy XII, petit-fils de Raoul VII de Montfort, en Bretagne, épousa (1404) Anne de Laval. Le contrat de mariage, approuvé par Jean V (1389-1442), duc de Bretagne et comte de Montfort l'Amaury, prévoyait que Guy XII quitterait le nom de Montfort pour prendre celui de Laval, devenant ainsi Guy XIII de Laval, et adopterait en outre les armes de la maison de Laval. Plus tard, son fils, Guy XIV de Laval, épousa (1430) Isabelle, fille du duc de Bretagne.

 

Remarque : les biographies ou généalogies comportent un certain flou dans la numérotation des Guy précédents, selon leur appartenance à la maison de Montfort ou à celle de Laval.

 

4. Héraldique

 

Armes des Montmorency-Laval : « d'or à la croix de gueules chargée de 4 coquilles d'argent (1, 3, 1) et cantonnée de 4 alérions d'azur ». Ces armes étaient aussi celles de Gui VII de Laval.

 

5. Iconographie

 

Gille de Laval, seigneur de Raiz (ou Retz, etc) (1404-1440), peinture de Eloi Firmin Féron, 2ème quart XIXème, musée national du château et des Trianons de Versailles (n° d’inventaire MV 962, INV 4404, LP 1523)

 

André de Montfort de Laval, seigneur de Lohéac, amiral de France (1411-1486), peinture (tableau 278 cm x 207 cm) de Eloi Firmin Féron (école française, deuxième quart XIXème) Versailles, musée national du château et des Trianons. Représentation : figure (homme, équestre, de 3/4, armure, casque, épée, caparaçon), (c) Gérard Blot, Réunion des musées nationaux

 

André de Montfort de Laval, seigneur de Lohéac, amiral et maréchal de France (1411-1486), peinture (tableau 76 cm x 65 cm) d’un auteur anonyme (école française, XVIIIème), Versailles, musée national du château et des Trianons. Représentation : figure (homme, à mi-corps, de 3/4, armoiries) ;

 

Jeanne de Laval, en donatrice agenouillée, sculpture (statuette) médiévale, élément d’un ensemble (2ème moitié XVème) ;

 

Guy XVII, comte de Laval, dessin de l’école de Jean Clouet (2ème quart XVIème, musée Condé, Chantilly) ;

 

Homme inconnu, probablement Guy de Laval, dessin de l’école de Jean Clouet (2ème quart XVIème, musée Condé, Chantilly) ;

 

Portrait en buste de Monsier de Laval, dessin anonyme (XVIème, musée du Louvre, département des Arts graphiques, Paris) ;

 

Jean de Laval, baron de Châteaubriand, Candé, Derval et Vivreau, dessin de l’école de Jean Clouet (2ème quart XVIème, musée Condé, Chantilly).

 

9. Bibliographie

 

Blanchard René, « Lettres et mandements de Jean V, duc de Bretagne », publiés avec notes et introduction (5 volumes), collection Archives de Bretagne, Société des bibliophiles bretons, Nantes, 1889-1895

[comprend :  I - Étude sur les sources du recueil et la chancellerie du prince. Actes de Jean V de 1402 à 1406. II - Actes de Jean V de 1407 à 1419. III - Actes de Jean V de 1420 à 1431. IV - Actes de Jean V de 1431 à 1440. V - Actes de Jean V de 1441 et 1442. Supplément et table]

 

Pré M., « Le château de Laval », in Congrès archéologique de France (pages 353 à 371), Maine, 1961

 

Torre Michel de la -, « Villes et villages de France (53 - Mayenne) », Editions Deslogis-Delacoste, xxxx

 



Recueilli par Jacqueline AZZI.

Publié dans culture humaniste

Commenter cet article

corentin 11/09/2010 16:30



Je suis un élève de troisième et  j'ai un exposer a faire sur le chateau de laval m'autoriser vous à copier des photos ainsi que des peintures pour celui ci


merci de me contacter rapidement


corentin  



Bernard Bonnejean 12/09/2010 03:53



Des photos et des peintures pour un exposé ? Ce n'est pas un exposé que tu veux faire, mais une exposition. C'est d'accord, Corentin, bien entendu. Travaille bien pour le brevet des collèges et
pour une bonne seconde à suivre. Bon courage,


M. Bonnejean



Bernard Bonnejean 14/09/2009 11:57

Chère Madame Azzi,

Avez-vous reçu ce que vous deviez recevoir et vous apprêtez-vous à faire ce que je vous ai demandé comme une quête ?

[Regardez-les tous, prêts à dénoncer quelque tripotage ! Mais comme ils ne connaissent pas la clef de l'énigme, ils vont en être pour leurs frais...]

M. Bonnejean à la meilleure journaliste locale.