C'est pas un peu fini votre ramdam ???

Publié le par Bernard Bonnejean


Eloge de la patience en période de Ramadan

Pour le moment, je manque de temps. Alors je vous laisse suivre un cours coranique sur

LA PATIENCE !!!








 

 


LA PATIENCE (AS-SABR) session 3 [série: le coeur en action]
par jannahtv








 



LA PATIENCE (AS-SABR) session 4 [série: le coeur en action]
par jannahtv






Y'aura récitation écrite, coeff 2, ça comptera dans la moyenne du premier trimestre. Inutile de protester ! Je ne veux rien entendre ! Déjà bien que je vous prévienne !


Tryphon, prenez la porte immédiatement ! Vous ne rentrerez que quand vous aurez un billet signé de M. Grouard. L'exemple de votre camarade Antoine Fansolo ne vous a pas donc pas servi de leçon ?!!

Que voulez-vous, Mademoiselle Leveleux ? Déposer une motion ? En tant que déléguée de classe ? Quand comprendrez-vous qu'ici la loi c'est moi ! Alors, taisez-vous et asseyez-vous ! Vous vous croyez à La Rochelle, ma parole !!

Que vous apprend-on à Orléans ? Cessez, je vous prie, sinon vous serez grillés !

Allez ! Ne faites pas la mauvaise tête ! Je vais vous faire une petite étude en rose en l'honneur du PS nouveau :


« Encombré de puretés impossibles » (p. 89), Péguy se distancie progressivement d’un certain socialisme « intellectuel et parlementaire » (p. 86). En 1904, il rompt avec JAURÈS. Absent désormais des Cahiers de la quinzaine devenus l’organe du « parti Péguy » (selon le mot d’humour de leur éditeur), JAURÈS fonde L’Humanité… PÉGUY exerce sa plume mordante et gourmande de néologismes sur le problème « de la grippe » politique : « Nous, quand un parti est malade, nous nous gardons soigneusement de faire venir les médecins : ils pourraient diagnostiquer les ambitions individuelles aiguës, la boulangite, l’unitarite, l’électolâtrie, mieux nommée ainsi : électoroculture… » (I, 406. Voir De la grippe, Encore de la grippe, Toujours de la grippe). Il y reviendra dans Notre jeunesse : « Tout commence en mystique et finit en politique… Mais quand on voit ce que la politique cléricale a fait de la mystique chrétienne, comment s’étonner de ce que la politique radicale a fait de la mystique républicaine ? » (III, 20 et 21). [Esprit & Vie n°62 / juillet 2002 - 2e quinzaine, p. 26-27, article de Cécile Rastoin, à propos de LEPLAY, Michel, Charles Péguy, Paris, Éd. Desclée de Brouwer, 1998. – (12x19), 200 p., 14, 94 €].

 

 



A bientôt, les Amis, et bon Ramadan à ceux qui le font


Bernard Bonnejean

Publié dans religion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article