La page des petits

Publié le par Bernard Bonnejean


pour pallier la vacance générale

Vos chers parents, à qui vous devez le plus grand respect, vous diront probablement que l'auteur de ces lignes est un ignorant : on dit les vacances, pas la vacance. D'un naturel indulgent et étranger à tout ce qui pourrait porter atteinte à l'autorité de vos géniteurs, je me permettrais uniquement de leur rétorquer que si les individus sont en vacances, les institutions vivent en état permanent de vacance. Demandez à papa : il vous expliquera. S'il rit, c'est qu'il est de gauche ; s'il hurle, c'est qu'il est de droite. Comme ça vous pourrez renseigner la maîtresse à la rentrée.

Cette page est faite pour vous, mes petits. Ou du moins elle a été conçue pour vos tout jeunes arrière-arrière-aïeux, en 1908. Pourquoi avoir été chercher si loin ? Parce qu'en tant que chrétien convaincu, je me méfie des préceptes inculqués par une école sans Dieu et des parents qui, les pauvres, sont tous de la graine de mai 68.

Amusez-vous bien ! Et retenez bien la page de catéchisme. Un catholicisme intransigeant sur la morale et la doctrine comme on savait le pratiquer avant Vatican II. Maman vous expliquera : si elle sourit largement, c'est qu'elle est tradi-intégriste ; si elle rougit en vociférant, elle est progressiste. Comme ça, vous saurez vraiment dans quelle famille vous êtes tombés :


JEU n° 1 :

Ce jeu que tonton Nanard aimait tant quand il était enfant, et qui lui a probablement donné le goût de la saine curiosité, s'appelle : RECHERCHE. Dans le dessin ci-dessous, se cache un personnage. Sois attentif et observateur.
Conseil : il se peut que tu sois amené à tourner l'écran de ton ordinateur dans tous les sens. Si tu le fais, veille à ne pas trop le laisser tomber. Si, après une chute malencontreuse, l'image n'apparaît plus, appelle papa. Calmement, pour ne pas qu'il panique. S'il crie trop, essaie la basse flaterie : dis-lui que lui seul, as de l'informatique, peut réparer le PC mieux que ne le ferait le marchand. Tu le verras déployer des trésors de géniale bidouille qui te permettront, sans doute, d'avoir un PC neuf assez rapidement.






JEU n° 2 :

Il s'agit en réalité de MORALE REPUBLICAINE.
Commence par bien observer la gravure suivante :



A l'aide de cette remarquable illustration du devoir de respect envers les personnes âgées, tu t'exerceras à discourir sur le thème :  "Les jeunes ont tout à apprendre de l'expérience des anciens". Mieux tu réussiras ce petit exercice, mieux tu prouveras que le conflit des générations n'est qu'un faux prétexte inventé par les anarchistes pour saper les bases d'une société fondée sur le principe de la transmission des valeurs familiales. 


CATECHISME n° 3 :

Le catéchisme d'aujourd'hui n'est peut-être plus fiable. Sans-doute as-tu entendu tes grands-parents prononcer devant toi ces paroles définitives : "Il va faire sa communion ? Mais il ne sait rien ! Et le peu qu'on lui a appris au catéchisme, il vaudrait mieux qu'il ne l'ait jamais appris !" Ce genre de réflexion se termine souvent par une formule du genre : "A notre époque...". Pour faire plaisir à Grand-Papy et à Grand-Mamie, tu vas essayer de retenir cette page que leurs parents leur ont enseignée. Si tu ne comprends pas, ça n'a pas d'importance. L'essentiel, c'est de leur faire plaisir en leur montrant quel prix tu attaches à leur avis :




L'idéal est que tu demandes à ton papa et à ta maman d'apprendre par coeur les questions. Ainsi, quand tes arrière-grands-parents viendront, vous pourrez mieux les épater en famille. Je ne veux pas dire, bien entendu, que l'essentiel réside dans cette vanité trop humaine. Mais tu pourrais bien te voir offrir la fameuse montre que tu lorgnes depuis des semaines. 

Voilà mes petits amis, les jeux et divertissements que tonton Nanard, fort comme l'ours, voulait proposer à vos curiosités enfantines. Passez de bonnes vacances. Mais n'oubliez jamais : après les vacances, le boulot !! Surtout que je ne voudrais pas vous saper le moral, mais il y a déjà près d'un mois de passé...

A bientôt, les amis,


Tonton Nanard, le conseil des parents, l'ami des enfants et le gardien des traditions.  

Publié dans culture humaniste

Commenter cet article