Si on revenait à l'essentiel

Publié le par Bernard Bonnejean

Ezéchiel, chapitre 7

Ez 7:1-

La parole de Yahvé me fut adressée en ces termes.
 

Ez 7:2-

Fils d'homme, dis : Ainsi parle le Seigneur Yahvé à la terre d'Israël : Fini ! La fin vient sur les quatre coins du pays.

Ez 7:3-

C'est maintenant la fin pour toi ; je vais lâcher ma colère contre toi pour te juger selon ta conduite et te demander compte de toutes tes abominations.

Ez 7:4-

Je n'aurai pas pour toi un regard de pitié, je ne t'épargnerai pas, mais je ferai retomber sur toi ta conduite, tes abominations resteront au milieu de toi, et vous saurez que je suis Yahvé.  

Ez 7:5-

Ainsi parle le Seigneur Yahvé : Voici que vient un malheur, un seul malheur.

Ez 7:6-

La fin approche, la fin approche, elle s'éveille en ta direction, la voici qui vient.

Ez 7:7-

C'est ton tour, à toi qui habites le pays. Le temps vient, le jour est proche, c'est le trouble et non plus la joie pour les montagnes.

Ez 7:8-

Maintenant, je vais bientôt déverser ma fureur sur toi et assouvir ma colère contre toi ; je vais te juger selon ta conduite et te demander compte de toutes tes abominations.

Ez 7:9-

Je n'aurai pas un regard de pitié et je n'épargnerai pas, mais je te traiterai selon ta conduite, tes abominations resteront au milieu de toi, et vous saurez que je suis Yahvé, qui frappe.

Ez 7:10-

Voici le jour, voici que vient ton tour, il est venu, il est sorti, le sceptre a fleuri, l'orgueil s'est épanoui.

Ez 7:11-

La violence s'est levée pour devenir un fléau de méchanceté...

Ez 7:12-

Le temps vient, le jour est proche. Que l'acheteur ne se réjouisse pas, que le vendeur ne se désole pas, car la fureur est contre tout le monde.

Ez 7:13-

Le vendeur ne reviendra pas à ce qu'il a vendu ; chacun vit dans son péché : ils ne seront pas fortifiés.

Ez 7:14-

On sonne de la trompette, tout est prêt et personne ne marche au combat, car ma fureur est contre tout le monde.

Ez 7:15-

C'est l'épée au dehors, la peste et la famine au dedans. Quiconque sera dans la campagne mourra par l'épée, et quiconque sera dans la ville, la famine et la peste le dévoreront.

Ez 7:16-

Ils auront des survivants qui iront vers les montagnes comme les colombes des vallées, et je les ferai tous mourir, chacun pour sa faute.

Ez 7:17-

Toutes les mains faibliront, tous les genoux s'en iront en eau.

Ez 7:18-

Ils se revêtiront de sacs, un frisson les enveloppera. Tous les visages seront honteux, toutes les têtes rasées.

Ez 7:19-

Ils jetteront leur argent dans les rues, et leur or leur sera une souillure ; leur argent ni leur or ne pourront les sauver au jour de la fureur de Yahvé. Ils ne se rassasieront plus, ils ne rempliront plus leur ventre, car c'était là l'occasion de leurs fautes.

Ez 7:20-

Dans la beauté de leurs bijoux, ils mettaient leur orgueil : ils en ont fait leurs images abominables, leurs horreurs, c'est pourquoi j'en ferai pour eux une souillure.

Ez 7:21-

Je vais les livrer aux mains des étrangers en pillage, à la pègre du pays en butin. Ils le profaneront.

Ez 7:22-

Je détournerai d'eux ma face, on profanera mon trésor, des barbares y pénétreront et le profaneront.

Ez 7:23-

Fabrique une chaîne, car le pays est rempli d'exécutions sanglantes, la ville est pleine de violences.

Ez 7:24-

Je ferai venir les nations les plus cruelles qui s'empareront de leurs maisons. Je ferai cesser l'orgueil des puissants et leurs sanctuaires seront profanés.

Ez 7:25-

La terreur vient ; ils chercheront la paix et il n'y en aura pas.

Ez 7:26-

Il arrivera désastre sur désastre, il y aura nouvelle sur nouvelle ; on réclamera une vision au prophète, la loi fera défaut au prêtre, le conseil aux anciens.

Ez 7:27-

Le roi sera dans le deuil, le prince sera plongé dans la désolation, les mains des gens du pays trembleront. J'agirai selon leur conduite, je les jugerai selon leurs jugements, et ils sauront que je suis Yahvé.



Non, bien sûr, je ne suis pas prophète ! Mais j'aimerais parfois avoir moins d'intuition. Ce texte biblique m'est tombé du ciel au pire moment de la crise iranienne. On y lira ce qu'on voudra. Ou bien, on n'y lira rien du tout. Et à Orléans, on ira chercher noise à Monseigneur Fort ; on laissera l'Iran, la Palestine, la pauvreté, les menaces de guerre et toutes ces broutilles pour s'occuper de l'essentiel :




Courage, courage, comme disait l'autre juste avant de partir en vacances.

A bientôt, les amis

Bernard Bonnejean

Publié dans vie en société

Commenter cet article

Samia Lamine 24/06/2009 10:04

bonjour.
Là vraiment,je pige pas et papa n'est pas là pour m'expliquer ce qu'en pense dit le Coran.
ALORS, Chevalier, tu vas m'expliquer le contexte de cette révélation ,c'est très important.
JAI COMPRIS LE TEXTE mais j'ai peur d'y lire ce que je veux lire. Impatiente!!!!

Bernard Bonnejean 24/06/2009 14:24



Chère Samia,

Tu as assez de culture pour savoir qu'une révélation (le mot est de toi et je l'accepte) n'est jamais interprétée par celui qui la livre. Je ne sais pas plus que toi ce que veut nous dire
aujourd'hui ce texte que nous, chrétiens, considérons comme sacré, ni plus ni moins que le Coran.

Mais je puis te dire son contexte. Après avoir composé ma page sur Neda, j'ai voulu lire un passage de la Bible. Tu as raison, j'ai d'abord pensé au Coran. Une panne informatique m'en a empêché.
Et j'ai lu cette page du prophète Ezéchiel qui m'a bouleversé. Et je l'ai reproduite, à plus de trois heures du matin...

Les exégètes arabes valent bien les exégètes catholiques. Je ne suis pas exégète. Mais, comme je te l'ai déjà dit, j'ai très peur. Dieu-Allah-Yahvé est très fâché contre ses fils et ses filles.
Mais je crois autant à sa Grandeur qu'à sa Miséricorde.

Ton papa ne te dirait pas autre chose.

Ton Chevalier Bernard