A la jeunesse du monde s/c Agnès-Jeanne

Publié le par Bernard Bonnejean


ou ce qu'on peut faire d'un bouquet fané

Je ne crois être, cependant, ni un hypocrite ni un poseur. N’importe ! on se méprend toujours sur moi. A qui la faute ? à moi sans doute ? Je suis plus élégiaque qu'on ne croit, mais je porte la pénitence de mes cinq pieds huit pouces et de ma figure rougeaude. Je suis encore timide comme un adolescent et capable de conserver dans des tiroirs des bouquets fanés.

Ainsi s'exprimait Gustave Flaubert dans sa correspondance. J'aurais pu te l'écrire, chère Agnès.

Regarde ce qu'on en a fait de mon bouquet !!




Emile Gaudissard, Museo,
Crédit photographique RMN


Il est beau quand même ? Tu dis pas ça pour me faire plaisir au moins ?
Parce que, tu sais, pour les vexations, je suis un peu blindé. Que je dis ! Sans grande conviction.

Aujourd'hui, c'est peut-être le dernier message que je t'adresse publiquement. Après, promis, je te laisse pour ne pas alimenter des rumeurs d'Orléans qui, à y regarder de près, ne demandent qu'à se réalimenter. Remarque bien que je suis encore injuste. La première rumeur, dite orléanaise, avait fini par gagner Le Mans et Laval.


IMG_0476


Mon bouquet à Agnès-Jeanne, je l'avais choisi exprès dans le jardin de Cendrars, l'auteur génial de La Petite Jehanne de France. Il était suisse et l'illustratrice russe. Quels symboles ! Eh bien, aujourd'hui, je vais faire une composition florale avec les fleurs fanées. Pas pour toi toute seule. Pour les jeunes de ta génération, qui vont nous bâtir, j'espère, un monde plus humain.


La photo représente la Jehanne d'Orléans 2009, Agnès Rabineau.
Mon sauveur : 

XDPHOTO





« Je voulais indiquer aux jeunes gens d’aujourd’hui qu’on les trompe,
que la vie n’est pas un dilemme
et qu’entre les deux idéologies contraires entre lesquels on les somme d’opter,
il y a la vie, la vie, avec ses contradictions bouleversantes et miraculeuses,
la vie et ses possibilités illimitées,
ses absurdités beaucoup plus réjouissantes
que les idioties et les platitudes de la « politique »,

et que c’est pour la vie qu’ils doivent opter
malgré l’attirance du suicide, individuel ou collectif,
et de sa foudroyante logique scientifique.
Il n’y a pas d’autres choix possibles.
Vivre ! »

Blaise Cendrars

Blaise Cendrars

Prose du Transsibérien
et de la petite Jehanne de France

Extrait de
Du Monde entier, Poésie/Gallimard


Patience ! Le voyage est vaste et passionnant




Et si on envoyait ça aux jeunes du monde entier ?
Allons-y ! On verra bien !
Traducteurs de tous les pays, unissez-vous et redonnez son sens à Cendrars.


Я захотел сослаться на том, молодости современный обманывают

UNICEF : record de la plus longue file d'attente pour aller aux toilettes - Photo de groupe : record battu

Crédit photographique Unicef

ان الحياة ليس معضل
ובין שתי סתירת האידיאולוגיות לאלו אתה מבצע אתהבחירה

La pièce ''Veux-tu être mon amie ?'' présentée au théâtre Périscope

Veux-tu être mon amie ?
Une Israëlienne regarde une Palestinienne. Qui est qui ?

极端生活他与其矛盾和治百病的灵药
Život a její neomezené možnosti,
Its absurdities much more hopeful
Die ein und so der "politischen"

Jolie Afghane
Jeune Afghane. Photo prise le 21 mai 2008 (© Laurent.Rappa / Flickr


そしてこれは人生の間彼女 / それ / らを選ばなくてはなりません
Παρά την ελκυστικότητα των αυτοκτονιών, μεμονωμένα ή συλλογικά,
Y de su patógena lógica científica.

A Child of God
The Gift from God and a Child of God. Photo prise le 7 juillet 2007 (© Ivan Makarov / Flickr)

Há nem toda outra eleição possível.
Élő !

 



Blaise Cendrars


Publié dans culture humaniste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miguel 22/05/2009 23:31

La Jeanne qui est en photo est en fait celle de 2007 !

Bernard Bonnejean 22/05/2009 23:45


Ah ben ça !!!!

Aurais-tu celle de 2009, s'il te plaît ?