Sus au porc émissaire !

Publié le par Bernard Bonnejean


ou comment le cochon a remplacé le bouc





Azazel   עזאזל  عزازل


Tout commence dans le Livre.

ארקיו

הוהי ינפל םתא דימעהו םריעשה ינש-תא חקלו ז
:דעומ להא חתפ דחא לרוג תולרג םריעשה ינש-לע ןרהא ןתנו ח
:לזאזעל דחא לרוגו הוהיל לרוגה וילע הלע רשא ריעשה-תא ןרהא בירקהו ט
:תאטח והשעו הוהיל יח-דמעי לזאזעל לרוגה וילע הלע רשא ריעשהו י
לזאזעל ותא חלשל וילע רפכל הוהי ינפל
:הרבדמה

יחה ריעשה שאר לע ודי יתש-תא ןרהא ךמסו אכ
לארשי ינב תנוע-לכ-תא וילע הדותהו שאר-לע םתא ןתנו םתאטח-לכל םהיעשפ-לכ-תאו
:הרבדמה יתע שיא-דיב חלשו ריעשה הרזג ץרא-לא םתנוע-לכ-תא וילע ריעשה אשנו בכ
:רבדמב ריעשה-תא חלשו

ΛΕΥΙΤΙΚΟΝ

καὶ λήψεται τοὺς δύο χιμάρους καὶ στήσει αὐτοὺς ἔναντι Κυρίου παρὰ τὴν θύραν τῆς σκηνῆς τοῦ μαρτυρίου καὶ ἐπιθήσει ᾿Ααρὼν ἐπὶ τοὺς δύο χιμάρους κλήρους, κλῆρον ἕνα τῷ Κυρίῳ καὶ κλῆρον ἕνα τῷ ἀποπομπαίῳ. καὶ προσάξει ᾿Ααρὼν τὸν χίμαρον, ἐφ᾿ ὃν ἐπῆλθεν ἐπ᾿ αὐτὸν ὁ κλῆρος τῷ Κυρίῳ, καὶ προσοίσει περὶ ἁμαρτίας καὶ τὸν χίμαρον, ἐφ᾿ ὃν ἐπῆλθεν ἐπ᾿ αὐτὸν ὁ κλῆρος τοῦ ἀποπομπαίου, στήσει αὐτὸν ζῶντα ἔναντι Κυρίου, τοῦ ἐξιλάσασθαι ἐπ᾿ αὐτοῦ, ὥστε ἀποστεῖλαι αὐτὸν εἰς τὴν ἀποπομπήν, καὶ ἀφήσει αὐτὸν εἰς τὴν ἔρημον.

καὶ ἐπιθήσει ᾿Ααρὼν τὰς χεῖρας αὐτοῦ ἐπὶ τὴν κεφαλὴν τοῦ χιμάρου τοῦ ζῶντος καὶ ἐξαγορεύσει ἐπ᾿ αὐτοῦ πάσας τὰς ἀνομίας τῶν υἱῶν ᾿Ισραὴλ καὶ πάσας τὰς ἀδικίας αὐτῶν καὶ πάσας τὰς ἁμαρτίας αὐτῶν καὶ ἐπιθήσει αὐτὰς ἐπὶ τὴν κεφαλὴν τοῦ χιμάρου τοῦ ζῶντος καὶ ἐξαποστελεῖ ἐν χειρὶ ἀνθρώπου ἑτοίμου εἰς τὴν ἔρημον, καὶ λήψεται ὁ χίμαρος ἐφ᾿ ἑαυτῷ τὰς ἀδικίας αὐτῶν εἰς γῆν ἄβατον, καὶ ἐξαποστελεῖ τὸν χίμαρον εἰς τὴν ἔρημον.

Leviticus

duos hircos stare faciet coram Domino in ostio tabernaculi testimonii
mittens super utrumque sortem unam Domino et alteram capro emissario
cuius sors exierit Domino offeret illum pro peccato
cuius autem in caprum emissarium statuet eum vivum coram Domino ut fundat preces super eo et emittat illum in solitudinem.

cum autem exierit ad altare quod coram Domino est oret pro se et sumptum sanguinem vituli atque hirci fundat super cornua eius per gyrum
aspergensque digito septies expiet et sanctificet illud ab inmunditiis filiorum Israhel
postquam emundarit sanctuarium et tabernaculum et altare tunc offerat hircum viventem


Levitique

Puis il prendra les deux boucs et, les placera devant Yahweh, à l'entrée de la tente de réunion. Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour Yahweh et un sort pour Azazel. Aaron fera approcher le bouc sur lequel sera tombé le sort pour Yahweh et l'offrira en sacrifice pour le péché. Et le bouc sur lequel sera tombé le sort pour Azazel, il le placera vivant devant Yahweh, afin de faire l'expiation sur lui et de le lâcher dans le désert pour Azazel.

Il ira en sortant vers l'autel qui est devant Yahweh, et fera l'expiation pour l'autel: ayant pris du sang du taureau et du sang du bouc, il en mettra sur tes cornes de l'autel tout autour. Il fera sur l'autel, avec son doigt, sept fois aspersion du sang ; il le purifiera et le sanctifiera des souillures des enfants d'Israël. Lorsqu'il aura achevé de faire l'expiation pour le sanctuaire, pour la tente de réunion et pour l'autel, Il présentera le bouc vivant. Ayant posé ses deux mains sur la tête du bouc vivant, Aaron confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d'Israël et toutes leurs transgressions, selon qu'ils ont péché; Il les mettra sur la tête du bouc et il l'enverra ensuite au désert par un homme tout prêt. Le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre inhabitée, et l'homme lâchera le bouc dans le désert.


Samia, qui vient ici régulièrement, nous dira ce que dit le Coran du bouc émissaire. Nul doute qu'il en existe un, car tous les peuples, de quelque religion qu'ils soient, ont toujours éprouvé le  besoin de trouver des fauteurs aux troubles, de leur faire porter le chapeau et de les amener sur des bûchers réels ou fictifs.

Notre monde contemporain traverse l'une des crises les plus graves depuis 1929. On aurait aimé trouver "le bouc" idoine à emmener dans le désert avec les péchés des traders, des boursicoteurs et des gouvernements capitalistes. Le bouc n'est plus tellement à la mode ? Qu'à cela ne tienne ! On lui substitue notre petit cochon

 


Tout est bon dans l'cochon, chantez-vous bien naïvement ma pauvre Juliette ?

Mon Dieu, vous auriez eu raison à cette époque-là :

Marché aux porcs


Il était gentil le cochon de nos campagnes à ce moment-là de notre histoire. Il faisait la richesse de ses propriétaires et le marché aux cochons était une fête :


   
Un jour de foire



C'est tout juste s'il n'était pas devenu la figure emblématique de la famille nombreuse :



Sieste en famille - Une famille de "porcs coureurs" surpris au moment de la sieste lors d'une randonnée en Corse


Mais les peuples et les gens sont versatiles. Il leur fallait trouver un bouc ; il était passé de mode.

Alors, contre le chômage qui grimpe, contre le niveau de vie qui s'effondre, contre les dangers de révolte, contre la fermeture des usines, contre les gouvernements d'infortune, contre les oppositions qui ne s'opposent plus, contre le réchauffement de la planète, contre la misère des peuples du Tiers-Monde, contre la misère de notre Quart-Monde, contre les intégristes, contre les traditionalistes, contre les modernistes, contre le pape, contre la hiérarchie catholique, contre le lobby homosexuel, bisexuel, hétérosexual, contre les juges d'Outreau, contre l'air irrespirable de Mexico, contre tout ce qu'on n'aime pas et ceux qu'on n'aime pas,

on a sacrifié sur l'autel des dieux Cac 40, Dow Jones, Nyse, Nasdaq, Nikkei, Footsie, Dax 30, Eurostoxx 50, un nouveau bouc émissaire à qui on a refilé la responsabilité d'une grippe A interplanétaire


LUI

   
Coucou !du puy du fou.venez me voir
 
Oh ! Tu peux te cacher, traître, vendu, sale cochon ! Notre Azazela angevine, la belle Roselyne, t'a vu ! 


A bientôt, les amis,

Bernard Bonnejean

Aujourd'hui, pour l'anniversaire de Mauricette, alias Maumau, on mange un filet mignon ! En promo ! Deux pour le prix d'un ! Si ça fait comme la grippe aviaire, on n'est pas prêt d'arrêter d'en manger du petit cochon.

Publié dans culture humaniste

Commenter cet article

Samia Lamine 14/05/2009 20:19

Bonsoir Bernard.

UNE chose que j'aimerais te dire ainsi qu'à ceux qui se limitent aux médias occidentaux: ne pas se limiter à une version. Il faudrait voir celle de l'autre pour réussir à se faire une vérité à PROPRE.
Souvent les médias chez l'un comme chez l'autre ont leur parti pris et la meilleure solution est de se ressourcer là et ici.
Par exemple, on entend souvent dire que les chrétiens sont opprimés dans le monde arabe or cela n'est vrai que dans certaine mesure.

C'est ou bien en Palestine et ce sont les sionistes qui ne veulent de personne: musulmans et chrétiens ou c'est le cas de certains chrétiens libanais pro sionistes et partisan d'un parti politique libanais. Leur problème vient de leur appartenance politique et non religieuse et pourtant ,on entend leur propagande criant halte à la persécution.Pourquoi n'entend ton pas ces cris chez les chrétiens du parti de Michel Aoun?

Et en Irak, leur exil est dû à la colonisation américaine comme pour les 4 millions d'irakiens musulmans qui ont dû quitter leur pays depuis 2003.

Ace sujet moi ,je pense que ces propagandes contribuent à créer ce qu'on appelle le choc des civilisations entre le nord et le sud et ce dans un but qu'il sera long à expliquer et qui pourra même être le sujet d'un article.

A bientôt.
Salam.
Samia.

Bernard Bonnejean 14/05/2009 21:09


Chère petite Samia,

Tu sais quelle considération je te porte et quelle estime j'ai pour toi.

Aussi ne puis-je te laisser sans réponse.

Mon blog, ce soir, t'est entièrement consacré ainsi qu'à mes frères musulmans.

Ce n'est qu'un début de discussion. Il faudra certainement du temps avant que nous nous comprenions entièrement et que nous nous fassions comprendre.

Pour que vous ayez le temps de le lire, je le fais paraître à 22 heures locales.

Salaam Alaykom

Bernard Bonnejean


Bernard Bonnejean 14/05/2009 16:48

Chère Samia,

Moi non plus je n'y crois pas !!! Je n'ai jamais mangé autant de cochon qu'en ce moment parce que, contrairement à ce qu'on lit ici et là, il est bradé par les grandes surfaces.

Pour ce qui concerne l'Egypte, j'aimerais te croire, petite Samia. Je te sais sincère et honnête. Nos gouvernements, quels qu'ils soient, ne le sont pas toujours... Quel intérêt aurait-on eu à abattre une race porcine pour en imposer une autre à des éleveurs qu'une prime à l'abattage n'arrangera pas de toute façon ?

Mais j'espère très sincèrement que la presse française s'est trompée sur les intentions véritables des autorités égyptiennes. D'autant que l'Egypte entretient des rapports d'amitié avec la France depuis longtemps.

Je vais essayer de te retrouver l'article où j'ai pris l'information.

Salaam alayk, Samia.

Bernard

Samia Lamine 14/05/2009 01:11

SALUT BERNARD.

Merci pour la réponse à ma question. ET en ce qui concerne les porcs égyptiens , mon ami, ils ont été abattus, c'est vrai, mais ce n'est pas pour punir les chrétiens qu'on respecte et qui d'ailleurs sont chez eux.
La décision a été votée par le parlement à cause de la grippe porcine et ce n’est pas un prétexte car l'affirmer sous entend qu'il y a une mauvaise foi vis-à-vis des chrétiens qui sont plus de 5millions dans ce pays.
Les éleveurs ont été indemnisés par 177 euros par tête abattue et ils ont été autorisés à reprendre leur élevage avec une nouvelle série de porcs.

Mon cher ami, dans cette psychose provoquée les perdant sont nombreux en Égypte et ailleurs mais ce qui est sûr c'est que les fabriques pharmaceutiques de Mister Ramsfield sont les seuls gagnants puisque leur vaccin se vend dans le monde entier à 60 dollars alors que l'OMS aurait pu l'acheter aux fabriques indous dont le coût est de 12 dollars.
Paix sur l'âme des personnes décédées à cause de cette maladie mais, me semble t-il, elles ne sont pas plus nombreuses que celles qui ont péri en 2001.
A MON AVIS, derrière cette épidémie , il y a une guerre biologique en vue de créer une psychose et détourner les hommes des problèmes de la crise mondiale et autres mais surtout, il y a un objectif matériel que certains barons du mensonge ont exploités. Et on a bien entendu pendant des mois parler du Sars, la grippe aviaire etc… Et on nous avait annoncé que cela menaçait la planète ! Et aujourd’hui, on a élevé le niveau du danger à 5 sur 6 !!! En tout cas moi, j’y crois pas !!!
SALAAM.
Samia Lamine.

Bernard 11/05/2009 19:01

Chère Samia,

Après une enquête accomplie auprès d'une autorité ecclésiastique compétente (un bibliothécaire bénédictin), voici ce que j'ai appris.

Du temps du Christ Jésus,la question ne se posait pas. Comme Jésus était juif, ainsi que la plupart de ses premiers apôtres, tous suivaient la loi : interdiction de consommer de la viande de porc.

Au premier concile de Jérusalem, au Ier siècle, les chrétiens d'origine païenne, c'est-à-dire non juifs, obtinrent plusieurs aménagements : il n'était plus obligatoire d'être circoncis, les unions illégitimes étaient officiellement condamnables et, fait nouveau, aucune viande n'était plus interdite.

Cependant,certaines Églises ne levèrent pas immédiatement et complètement l'interdit. Certains foyers de résistance permirent la consommation de viandes uniquement sans le sang, "l'âme" de l'animal. Donc, pour parler bref, il fallait que la viande, quelle qu'elle soit, fût kascher. Cette obligation ne s'éteignit définitivement qu'au VIII ème siècle dans les Églises germaniques.Aujourd'hui seuls les musulmans et les juifs continuent à manger kascher.

Ce qu'il faut savoir, c'est que le porc fut non seulement toujours permis dans le catholicisme, mais fit la richesse de nombreuses communautés par le monde.

De nos jours encore, il permettait aux chrétiens égyptiens de vivre à peu près convenablement, jusqu'à ce qu'un gouvernement de lâches, pas plus musulmans qu'adorateurs de Mammon, se servent de la grippe A dite mexicaine pour affamer l'Église égyptienne en tuant tous leurs porcs. C'est une persécution intolérable et je sais que de nombreux musulmans sont opposés à cette infamie.

Salaam Alayk, Samia.

Bernard

Samia+Lamine 09/05/2009 14:08

BONJOUR.

Bernard, je ne vois pas ce que je peux vous dire sur le bouc émissaire mais sur "le porc émissaire" je peux dire sans hésitation que sa viande est interdite pour les musulmans et les juifs (il parait pour les parasites que contient son corps). Et il semble que même dans la religion chrétienne ,il l'est mais on dit que c'est l'église qui l'a permis à une époque de famine; De cette info ,je ne suis pas sûre et c'est à toi de nous renseigner.
SALAAM ALAYK (au singulier) et alykom (au pluriel).