Tout embargo

Publié le par Bernard Bonnejean


comporte des failles


Nous avions décidé d'un commun accord unilatéral de faire l'embargo sur mon blog. Je me suis trouvé une brêche, en plein milieu de la flotte ennemie, si bien que je puis vous apporter quelques vivres.

Sérieusement :

  • Pourquoi mangez-vous et dormez-vous ? Parce que ça vous est indispensable.

  • Pourquoi faites-vous de gros câlins ? Parce que ça vous est agréable.

  • Pourquoi allez-vous faire pipi ? Parce que c'est une envie pressante et irrépressible.

Moi, j'écris parce que ça m'est indispensable, agréable, que j'en ai une envie pressante et irrépressible.

Je ne vais pas être long quand même : il faut que je réapprenne ce qu'est un horaire régulier. Vous aussi, oui vous là !, qui viendrez après minuit pour lire ce petit mot. Pas sérieux, ça ! Si vous voulez vivre vieux, il faut vous réacclimater à la discipline. C'est la force des armées, nous a-t-on dicté lors du service militaire de naguère. C'est aussi la force du corps et de l'esprit. Les latins disaient, eux qui ont tout compris avant même de nous avoir conquis :

Mens sana in corpore sano
Un esprit sain dans un corps sain

Or, un corps sain, c'est un corps reposé.

Alors, je n'ai pas envie d'être long pour ne pas prendre sur notre temps de sommeil. Un petit poème d'abord, endimanché parce que c'est le jour.

DIMANCHE MATIN

Oh ! Les éveils des bourgades sous l'or des branches,
Où courent la lumière et l'ombre - et les roseaux
Et les aiguilles d'or des insectes des eaux
Et les barres des ponts de bois et leurs croix blanches.


Et le pré plein de fleurs et l'écurie en planches
Et le bousculement des baquets et des seaux
Autour de la mangeoire où grouillent les pourceaux,
Et la servante, avec du cru soleil aux manches.

Ces nets éveils dans les matins ! - Des mantelets,
Des bonnets blancs et des sarraus, par troupelets,
Gagnaient le bourg et son clocher couleur de craie.


Pommes et bigarreaux ! - Et, par-dessus la haie
Luisaient les beaux fruits mûrs, et, dans le verger clair,
Brusque, comme un sursaut, claquait du linge en l'air.

Emile Verhaeren

VERHAEREN Emile

Il avait de belles bacchantes notre Anversois, non ? Un Flamand qui parlait le français mieux qu'un Français ! Il faut dire qu'il était "fransquillon", c'est-à-dire flamand francophone.

Pour changer, une chanson triste, pour vous rendre nostalgique. Ne me dîtes pas que vous n'aimez pas ! Il en est qui cultivent la nostalgie comme d'autres les radis noirs pour avoir le plaisir de dire que ça pique.



J'aurais préféré Gréco. Mais Piaf, ça reste Piaf quand même.

Ben tenez, je l'ai trouvée Gréco, pour le même prix. Ah ! Juliette, si Cléopâtre... Pourquoi l'as-tu trahi, Cyrano ? Je t'aimais mieux avec... Remarque que je t'aime bien encore.



Bon samedi et bon dimanche (je serai peut-être là dimanche ?)

A bientôt, les amis,

Bernard Bonnejean

Pourquoi je mets cet article dans thématique : féminin ? Parce que...

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Bonnejean 28/04/2009 15:39

A Samia Lamine et à Dominique,

Désolé, mais il semblerait que mes messages ne vous parviennent plus. La première a droit à mon nom et prénom et le reste vide ; le deuxième, à qui j'ai rendu visite, pour le féliciter de sa Vénus et lui dire ce que je pense des "vrais" sauvages, n'a apparemment rien reçu du tout. Je vais finir par croire que Yann a raison : mon blog sent le soufre !
Je vais essayer un truc : vive la France et les pommes de terre-frites !!
Si ce message ne passe pas, c'est que le modérateur d'Over-blog n'est non seulement pas modéré, mais... (quinte de toux).

Au revoir,

Bernard

Samia, je pense que le mieux serait que j'écrive une page sur tes désagréments. Qu'en penses-tu ?

Samia+Lamine 26/04/2009 22:39

BONNE NUIT BERNARD. PRENDS TOUT TON TEMPS APRES CETTE JOURNEE QUI A ETE j'imagine aussi agréable que fatiguante.
samia lamine.

Samia Lamine 26/04/2009 10:05

BONJOUR BERNARD.

BON DIMANCHE A SAINT MALO. J'adore cette belle ville; j'en garde de bons souvenirs!

Mais j'attends ton avis sur le post de ton commentaire censuré.

Samia Lamine.

Bernard Bonnejean 26/04/2009 22:36


Je te réponds demain, Samia.

J'ai mon idée.

Là, je vais me coucher. Bonne nuit.

Bernard


Bernard Bonnejean 26/04/2009 08:12

A TOUTES ET TOUS,

ABSENCE AUJOURD'HUI POUR CAUSE DE CANCALE-SAINT-MALO

Je vous mettrai des photos.

Bon dimanche

Bernard

Samia Lamine 25/04/2009 19:50

Bonsoir Bernard.

MOI, j'y ai pensé. j'ai même pensé à te demander la permission de le faire. Et puisque nous y sommes, je le posterai comme commentaire ou comme article avec une introduction quelque soit le choix?
Y a aussi une troisième possiblité; c'est que tu le publies avec une introduction et un lien vers l'article en question.

C'est à toi de décider cher ami.

Merci pour ta compassion. Les coeurs libres se rencontrent quelque part dans l'humain même si on n'est pas de même appartenance et qu'on a pas tout à fait les même conviction.

A BIENTOT.
SAMIA LAMINE.

artno 25/04/2009 15:59

bonne découverte, les blogs sérieux qui ne se prennent pas au sérieux sont rares.

Bernard Bonnejean 25/04/2009 16:09


Ben voilà ! J'ai les giboles qu'ont doublé de volume ! Et comment que j'vais mettre mes godasses, moi maintenant ?

Merci de votre passage artno


Bernard Bonnejean 25/04/2009 15:43

Ben, mon cochon ! On peut dire que ça m'a secoué les tripes, votre truie-sme !

Content de vous voir zici...

Bernard

Tryphon 25/04/2009 14:02

Ce qu'on ne ferait pas pour un (bon) mot ...
Amitiés

Justin Bridou 25/04/2009 13:55

Un esprit saint dans un porcin.
:-)

Dominique+Baumont 25/04/2009 10:40

Pour un vacancier vous semblez plutôt actif...
(peut-être pas jusqu'au point de visiter d'autres blogs). Bon WE. Dominique

Samia+Lamine 25/04/2009 00:03

Bonsoir Bernard.

Te revoilà de nouveau costaud de nouveau sur ton blog!
Quand écrire nous est indispensable la plume ou plutôt le clavier nous prend ¨même si on en a marre!

MERCI pour ce sonnet de Verhaeren.

Bon week-end.

Bernard Bonnejean 25/04/2009 16:06


Coucou Samia,

Je ne voudrais pas m'occuper de ce qui ne me regarde qu'indirectement, mais il me semble que tout le monde a le droit de savoir ce qui vous est arrivé avec votre article sur l'"antisémisme" et mon
commentaire.

Il me semble que toute forme de censure est une atteinte non seulement à la liberté mais surtout à l'expression salutaire d'une révolte qui ne demande qu'à exploser si on obture la soupape. Vous
avez reçu mon commentaire par courriel et je vous conseille de le publier afin de commencer un débat qui ne peut être que productif. Même si ça risque de chauffer un peu...

Amicalement,

Bernard