Merci, cher Père

Publié le par Bernard Bonnejean

Newsletter Actualité

Ouest-France Actualité Mayenne

mardi 17 mars 2009

Mgr Scherrer : « Les gens sont abasourdis »

Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval.
Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval.

Après l'affaire de l'archevêque brésilien, l'évêque de Laval dénonce un « cas isolé ».



Deux questions à... Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval.

 

L'affaire Williamson (1) puis celle de l'archevêque de Recife, Mgr Sobrinho (2), ont indigné de nombreux catholiques. Quel est votre avis ?

 

La prise de position de l'archevêque brésilien est irrecevable. Mais c'est un cas isolé. La conférence épiscopale brésilienne l'a d'ailleurs désavoué. Dans mes visites pastorales, comme hier (dimanche) à Cossé-le-Vivien, les gens me parlent de leur désarroi et même de leur tristesse. Certains se disent écoeurés. Et il s'agit de catholiques pratiquants. C'est ce qui fait le plus mal. Les gens me disent leur peur d'une église qui ne respecterait pas les principes de Vatican II. Ils ont peur de l'intégrisme. Il faut les rassurer et rappeler le rôle de compassion et d'accueil de l'Église. Je pense que la lettre du pape aux évêques (NDLR, rendue publique le 12 mars) a été reçue positivement. Benoît y reconnaît ses maladresses. Sa motivation est l'unité de l'église. Le pape craint les divisions.

 

Les intégristes ne semblent pas vouloir rentrer dans le rang ?

 

La levée de l'excommunication des prêtres lefévristes ne signifie pas qu'ils sont réintégrés. On attend le pas qu'ils vont faire. Mais il ne vient pas. Ils s'excluent eux-mêmes. Je reste en dialogue avec certains d'entre eux. Mais il faut aussi distinguer les intégristes schismatiques de la Fraternité Saint-Pie X des traditionalistes de la Fraternité Saint-Pierre ou des communautés ecclesia dei, assez nombreuses en Mayenne, qui pratiquent aussi le rite tridentin (NDLR, la messe en latin) qui sont dans l'Église et avec lesquels tout se passe bien.


Recueillis par Guillaume LE DU.


(1) L'évêque intégriste qui a prononcé des propos négationnistes

(2) Mgr Sobrinho avait excommunié une mère ayant décidé l'avortement de sa fille de 9 ans violée par son beau-père, et des médecins ayant pratiqué cet avortement.


Ouest-France


Merci, cher Père, au nom de tous les catholiques du diocèse de Laval qui avions grand peur que l'Eglise tourne mal. Y compris ici, en Mayenne, où  certains prêtres zélés mais pas plus saints pour autant, ignorants de leur ministère, sans la "compassion" dont vous parlez dans votre réponse au journaliste, suivis par des laïcs tout aussi zélés, tout aussi "saints", tout aussi ignorants de l'Evangile, condamnent sans jamais pardonner, parfois même sans savoir avec exactitude ce qu'il en est des accusations portées, oublieux du sens de leur vocation. Peureux, intolérants ou carriéristes ? je ne sais. Mais comme je l'ai dit ailleurs, pour paraphraser sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, si la Justice copie la justice, à quoi sert-elle, d'autant qu'elle appartient à Dieu auquel il serait bien prétentieux de vouloir la confisquer à son profit ?

Par vos paroles, nous voilà en partie rassurés.

Aujourd'hui, nous aimerions que vous disiez ce que vous pensez de la déclaration du pape sur la contraception. Pas pour nous faire plaisir, mais juste pour nous éclairer.

Que se passe-t-il ??? Les intégristes une fois réintégrés nous chasseront-ils de l'Eglise dont ils auront pris possession comme ils le désirent depuis de fort nombreuses années ???

Bernard Bonnejean

Publié dans religion

Commenter cet article