Le musée de l'objet de Blois

Publié le par Bernard Bonnejean


Oh ! Moi ! L'art contemporain !




Avez-vous essayé une fois, une seule, d'aller en voir ?

Il est bien possible que ça vous surprenne.

On m'invite à des vernissages d'expositions auxquels je ne pourrai pas aller. J'en suis vraiment désolé. C'est sincère. Je vous laisse ma place. Vous n'êtes pas si nombreux, après tout, alors, profitez-en.

Tant que vous n'aurez pas fait l'effort de vous ouvrir à autre chose qu'au classicisme, ou même au moderne, une toute petite fois, vous ne pouvez pas savoir.

Et si vous alliez au musée de l'objet de Blois ? C'est souvent drôle, imaginatif, intelligent et surprenant.
Pour ceux qui peuvent, les curieux pas trop éloignés :




François BONNEAU
Président de la Région Centre

Marc GRICOURT
Maire de Blois
Conseiller Général

Christophe DEGRUELLE
Adjoint au Maire de Blois en charge de la Culture
Président d'Agglopolys

Bernard FRAGNEAU
Préfet de la région Centre

Olivier KAEPPELIN
Délégué aux arts plastiques

Richard LAGRANGE
Directeur du Centre national des arts plastiques






ont le plaisir de vous inviter (de ma part) aux vernissages des expositions


le mercredi 11 mars 2009

à 18h

Oeuvres dans la collection permanente

et exposition Un monde fini

au musée de l'Objet - collection d'art contemporain
expositions présentées du 11 mars au 30 novembre 2009


à 19h

Les 108 brigands

de Yan PEI-MING

au château royal de Blois
exposition présentée du 11 mars au 20 septembre 2009


Renseignements : www.musees.regioncentre.fr



Adresse à retenir

Musée de l'Objet - collection d'art contemporain
6 rue Franciade - 41000 Blois
Tel : 02 54 55 37 45 - musee.objet@wanadoo.fr
www.museedelobjet.org







Juste un petit aperçu avant de vous dire à bientôt









Une autre pour le fun et pour les plus fidèles du soir après le dîner




smile.gif " La modernité, c'est le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l'art,

        dont l'autre moitié est l'éternel et l'immuable ." smile.gif

 

Charles Baudelaire

 

 

 


 

  tongue.gif "A défaut d'un référentiel bondissant aléatoire ou d'un récepteur de trace écrite à utiliser, bien sûr, avec un outil scripteur, l'essentiel est de veiller à ce que l’unicité du référentiel généré soit respectée" blink.gif

 

Albert Duchnok

 

 

 


 



Bernard Bonnejean whistling.gif


























Publié dans poésie en image

Commenter cet article

vidi 05/03/2009 13:13

Je ne pense pas avoir eu aussi tort que vous le prétendez.
"engueuler" est un bien grand mot. Je dis tout avec le sourire et je pense qu'il ne faut pas imposer ses idées. Chacun verra en son temps l'intérêt qu'il peut porter à l'art contemporain, ou non : on évolue, tous, avec le temps. "La pensée est une constante dynamique", disait J. Derrida : ce n'est pas parce qu'on revient constamment sur ce qu'on pense que c'est une régression ou qu'on ne pense plus, bien au contraire ! Une personne hermétique peut ne plus l'être comme redevenir hermétique mais c'est un "phénomène" complètement personnel. Rien de ce que vous ou moi direz ne changera quoique ce soit. C'est un travail "intérieur".
Quant à la perspicacité des enfants, je le redis : derrière la simplicité se cache parfois une très grande complexité. La simplicité d'une question innocente peut en embarrasser plus d'un...

Bernard Bonnejean 05/03/2009 12:43

Vous avez raison de vous enflammer, vidi.
Mais vous avez tort, aussi.
Vous n'attirerez pas les récalcitrants en les engueulant.
Et vous n'empêcherez pas les frileux de venir à votre expo à cause du froid ou de la flotte. Quitte à y dire n'importe quoi à propos de n'importe quoi.
C'est pour ça que personnellement, chaque fois que c'est possible, je trouve mieux quand l'artiste est à l'accueil.
A Château-Gonthier dans le sud du département de la Mayenne, il y a une expo d'art contemporain dans une chapelle désaffectée. Là, comme ailleurs, on y entre juste parce qu'on sait pas quoi faire de son dimanche. Croyez-moi, on y entend parfois de véritables débats entre des gens "qui n'y connaissent rien" et des artistes ou des étudiants en art.
Mais la plus belle discussion qu'il m'ait été donné d'entendre, c'est entre une petite fille et un artiste contemporain. Elle avait compris ce que l'artiste lui-même était à cent lieues de savoir sur ce qu'il avait voulu exprimer. D'où ma réflexion : "Allez-y avec des enfants". Ils peuvent pleurer ou rire devant des oeuvres complètement hermétiques à leurs parents.

vidi 05/03/2009 11:05

C. Baudelaire ou P. Verlaine étaient critiques d'art ("contemporain"... euh... de leur époque :) ) ; c'est un détail d'importance, je crois. Passons. Vous prêchez pour un convaincu Bernard. La remarque que j'entends souvent quand je vais faire une expo est un lassant "moi aussi j'aurai pu faire ça" ; ce qui me fait souvent sourire car ce n'est pas bien méchant mais quand une discussion s'engage je ne peux m'empêcher de dire "oui, mais vous ne l'avez pas fait". Derrière la simplicité peut se cacher une grande complexité d'exécution comme de réflexion... Par ailleurs, les textes de C. Baudelaire par exemple, puisque vous y faites référence, sont écrits en langue française et pourtant on n'entend jamais un locuteur de la langue française dire "j'aurai pu l'écrire"... Paradoxe. La poésie ne me semble pas éloignée de l'Art (dans la démarche). Enfin bref, je m'enflamme mais on s'est compris je pense. lol On ne peut pas en vouloir à ceux qui sont sensiblement hermétiques à l'Art, mais ce qui est intriguant est qu'ils viennent aux expos alors qu'ils savent, à mon avis, d'avance qu'ils risquent d'être déçus. (c'est mon expérience qui parle, ce n'est peut-être pas vrai pour toutes les expos : ce que je rapporte ici est personnel mais n'est pas le fait d'une visite à une expo, c'est assez récurrent).

Bernard Bonnejean 04/03/2009 17:03

Je ne vous crois pas impertinent, cher vidi. Mais saviez-vous que Baudelaire, Charles, et Verlaine, Paul, entre autres, furent aussi critiques d'art ?

Un conseil à tous : voulez-vous savoir ce qu'est "l'art contemporain" ? Emmenez-y vos enfants.

vidi 04/03/2009 16:24

je ne voulais pas être impertinent...

vidi 04/03/2009 16:23

Je ne vous faisais part que d'une impression et par votre commentaire, vous levez l'ambigüité. Quant aux critiques d'Art, c'est autre chose, certainement. Il me semble que Paul Valéry disait : "les critiques sont comme les eunuques, ils savent comment il faut faire mais il ne peuvent pas" :)

Bernard Bonnejean 04/03/2009 14:54

Que me chantez-vous là, cher vidi ?

Pourquoi croyez-vous que le musée de l'objet de Blois m'invite à ses vernissages, moi, un Lavallois ?

Vous jugez mes goûts et mes intentions sur quoi ou sur le témoignage de qui ?

Une chose : une. Les grands de l'art contemporain se prennent très rarement au sérieux. Ils ont souvent un humour décapant. C'est ce qui me plaît en eux. En revanche, les critiques d'art contemporain...

vidi 04/03/2009 14:30

J'ai l'impression que vous-même n'êtes pas réellement convaincu de la richesse qu'est l'art contemporain pour notre culture... Certaines oeuvres ne sont pas dénuées d'humour mais quoiqu'il en soit elles ne nous laissent pas indifférents...