LA GLOIRE !

Publié le par Bernard Bonnejean

LA GLOIRE !

LA GLOIRE !

Chez nous on ne parle plus que de ça. Ce sera à n’en pas douter l’événement du mois, de l’année et peut-être au-delà.

J’allai tranquillement faire mes courses à l’hypermarché d’à-côté quand mon œil, d’habitude redoutablement exercé mais un peu éteint en ce jour d’averses, fut attiré par une autre paire d’yeux penchés sur la vitrine de la libraire-presse. Vous me direz que cette autre paire appartenait à une personne fort avenante. Certes, c’est probablement une des raisons pour laquelle mon regard se tourna en direction de sa contemplation particulière. Elle était littéralement en train de dévorer la une de notre journal local, conservateur et très bien-pensant, dont le catholicisme pur et dur a longtemps alimenté la source des éditoriaux pendant des décennies. Le « Courrier de la Mayenne », pour ne pas le nommer, se faisait l’écho d’une nouvelle, d’une « news » pourrait-on dire tant le lexique français se montre un peu insuffisant en la circonstance. Le mot « scoop » me semblerait approprié s’il n’était réservé à la partie scripteur davantage qu’au lectorat.

Juste un mot pour ne pas vous donner l’impression de m’éterniser malencontreusement sur les prémices de l’information. C’est que la chose se suffit à elle-même sans qu’il soit besoin de faire monter l’adrénaline par un recours superficiel au suspense. Je voulais simplement souligner l’apparentement possible entre cette info exclusive et l’annonce qui précéda et suivit le match Laval-Kiev gagné par les premiers. Ce fut un jour de liesse pour notre ville et notre succès s’étendit à toutes les agglomérations alentour : Rennes, Le Mans, Angers, Nantes et certains ont prétendu jusqu’à Marseille qui avait raté son année.

Il s’agit donc d’un événement sportif. On peut le dire, en effet.

Qu’est-ce donc qui était supposé nous emplir le cœur, l’âme et le cerveau d’une vague d’orgueil et de chauvinisme de bon aloi ?

Voici le titre de cette une, en gros caractère noirs sur fond blanc, étalé devant les yeux ébahis des passants :

UN LAVALLOIS RAMASSERA LES BALLES À ROLLAND-GARROS !

J’avoue avoir ajouté le point d’exclamation final, amplement mérité. Voilà donc un jeune garçon émérite sélectionné pour ramasser des balles. Il faut dire, à en croire le témoignage d’un jeune Rennais, que l’entreprise est particulièrement ardue. Une première étape de sélection permet de juger de la qualité du lancer-rouler. La deuxième étape dure quatre jours. Elle a eu lieu à La Baule et a permis de n garder que 19 candidats sur les 54 du Grand Ouest. Les promus accompagneront les 250 élus pour toute la France.

Notre jeune lavallois aura donc été reconnu pour les qualités inhérentes à la fonction : répondre aux exigences de rapidité des joueurs professionnels ; ne pas se froisser si l’un d’eux laisse éclater sa mauvaise humeur. On a vu certaines de ces stars jeter la serviette à la figure du pauvre gamin qui la lui tendait parce qu’elle… avait un petit pli. L’avantage, quand même, c’est de voir de grands joueurs à la tâche pendant trois semaines (normalement consacrées au temps scolaire), sur les courts de 8 h 30 à 21 h, six jours sur sept.

Alors, avouez que ça méritait la une de notre canard local !

Qui va gagner à Rolland-Garros cette année ? Le petit ramasseur de balles lavallois, n’en doutez pas un seul instant !

Bonne soirée

Bernard Bonnejean

Photo : ramasseurs de balles à l'Open d'Australie 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article